AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Collection de JMD76. Saint-Seiya forever

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27  Suivant
AuteurMessage
WhiteGrizzlor
Hot Toys / Marvel
Hot Toys / Marvel


Nombre de messages : 6281
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Lun 10 Juil 2017 - 20:52

Oh, j'aime bien discuter de bd même si mon intervention s'adressait plutôt à des gens qui n'auraient pas encore lu le manga et qui pourraient être déçu, comme je l'ai été.

A vrai dire, quand tu décris Albator, tu décris les intentions de l'auteur quand moi je décris plutôt ses ratés. Mais bon, je veux bien concéder que j'ai été excessif quand j'ai dit qu'il ne débitait QUE des phrases pompeuses. Pour moi c'était du ressenti à interpréter implicitement comme tel étant donné la virulence de ma phrase. Maintenant ce n'est pas basé sur rien. J'avais lu il y'a quelques années une critique du tome 1 d'un gars qui avait relevé qu'Albator sortait sa tirade sur la liberté environ toutes les 10 pages. Tu peux le tourner dans tous les sens si tu veux, mais en tout ça gâche la lecture de certaines personnes et l'appréciation du personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old Shatterhand
Saint Seiya
Saint Seiya
avatar

Coq
Nombre de messages : 1305
Age : 48
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Lun 10 Juil 2017 - 21:20

WhiteGrizzlor a écrit:
J'avais lu il y'a quelques années une critique du tome 1 d'un gars qui avait relevé qu'Albator sortait sa tirade sur la liberté environ toutes les 10 pages. Tu peux le tourner dans tous les sens si tu veux, mais en tout ça gâche la lecture de certaines personnes et l'appréciation du personnage.

Je crois que c’est une affaire de codes...
La fameuse tirade d’Harlock, qui n’apparaît quand même pas toutes les dix pages (même si elle revient souvent en effet), rappelle que l’on est dans l’épopée qui est souvent chantée ou racontée sur un accompagnement musical (à la Harpe). Elle est d'ailleurs, généralement mise en valeur par Matsumoto au moyen d'une mise en page particulière dans le récit (double page, cartouche narratif, etc)

Je peux comprendre que cela agace, mais c’est un élément culturel. C’est un peu comme dans les films de Yakuza où le héros se met soudain (généralement après chaque passage important) à chanter encore et encore le même refrain en disant qu’il est "seul avec le poids terrible de l’honneur sur ses épaules…"

Objectivement il est un peu dur de dire que l'on est dans les « ratés de l'auteur », du moins de ce côté-là, puisque c’est juste une façon de raconter qui est différente de la nôtre. Cela étant encore une fois, je comprends que l'on puisse ne pas accrocher. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WhiteGrizzlor
Hot Toys / Marvel
Hot Toys / Marvel
avatar

Nombre de messages : 6281
Localisation : Outer Space
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mar 11 Juil 2017 - 20:33

Hypothèse intéressante mais même en partant de cette idée je ne crois pas que déclamer la même tirade pompeuse environ toutes les 4 pages et demie sur une trentaine de page (j'ai retrouvé la stat) et de cette façon relève d'une utilisation habile des "codes", chose qu'on est en droit d'attendre de la part d'un artiste d'une telle renommée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old Shatterhand
Saint Seiya
Saint Seiya
avatar

Coq
Nombre de messages : 1305
Age : 48
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mar 11 Juil 2017 - 23:08

WhiteGrizzlor a écrit:
Hypothèse intéressante mais même en partant de cette idée je ne crois pas que déclamer la même tirade pompeuse environ toutes les 4 pages et demie sur une trentaine de page (j'ai retrouvé la stat) et de cette façon relève d'une utilisation habile des "codes", chose qu'on est en droit d'attendre de la part d'un artiste d'une telle renommée.


"Je vis en Homme libre dans le sombre océan de l'univers, cette mer sans lendemain, que je parcourrai jusqu'au jour où je rendrai mon dernier souffle, je vis comme un vrai Homme sous ma bannière : la bannière de la liberté ! J'erre parmi les étoiles et les gens m'appellent le "Capitaine Albator"... Arborant le drapeau noir, je parcours une mer sans lendemain, et je vis en Homme libre sous ma bannière : la bannière de la liberté !"

Ce fameux chant, car c'est bien un chant... apparaît dans un tome sur cinq, et à seulement 5 reprises sur 7 pages du premier manga qui en compte 212 !

De plus il n’est pas toujours reproduit en intégralité…

Du coup est-ce vraiment si envahissant ou répétitif que cela ?  

Quant à savoir si cela gêne le confort de lecture, c’est bien possible puisque tu nous explique avoir trouvé cela désagréable, et sur ce point rien à redire puisque c’est ton sentiment et qu’il est parfaitement respectable.

Là où je suis moins d’accord c’est lorsque tu évoques un manque d'habileté de la part de Matsumoto. Pour ma part je vois dans cette présentation une forme de logique par rapport au choix de la narration. J’ai déjà parlé de la forme utilisée en disant que l’on est dans la célébration de l’épopée et d’ailleurs pour que cela soit encore plus évident Matsumoto rajoutera des plans de Miimé en train de jouer de la Harpe dans le dessin animé, alors que dans le manga on ne la voit pas ainsi.

Si l’on reprend le manga, ce que je viens de faire, nous voyons que le premier chant apparaît en page 63 et se poursuit jusqu’à la page 65, c’est celui qui occupe le plus d’espace (certainement pour que l’on puisse bien le mémoriser et mieux le comprendre plus tard, même lorsqu'il n'est évoqué que par quelques mots). Le dernier chant en revanche se trouve en page 114. Outre le fait que les chants n’apparaissent pas toutes les 4 pages... on note qu’ils correspondent bien à la fonction narrative de l’épopée. En effet le chant invite à suivre l’épopée d’Harlock mais c’est Tadashi qui sert de raccord à chaque fois. C’est intéressant puisque ce jeune homme est précisément celui auquel les lecteurs peuvent s’identifier.

Je me suis reporté à l'édition de 2002 publiée par Kana :



-Page 63 à 65 Harlock explique à Tadashi pourquoi il se bat, c’est le premier tableau et c’est une véritable scène d’exposition, on y retrouve d’ailleurs l’une des représentations en dessin les plus connues d’Harlock (celle où il figure les bras croisés). Le contour hérissé de la bulle indique qu’il s’agit d’un texte dont les paroles se font sur un ton dynamique. Le chant est présenté dans son intégralité.



-Page 70 Tadashi qui vient de perdre son père estime avoir besoin de temps pour réfléchir à ce qu’il doit faire. Ainsi ce termine ce second tableau qui le voit revenir sur Terre. Cette fois l’absence d’encadré, pour les paroles du chant, crée une connivence plus forte entre le texte et l’image. C’est très beau, très poétique puisque Tadashi est à la fois proche et loin de l’Arcadia.

-Page 80 Tadashi face à l’insignifiance du premier ministre se rappelle la grandeur d'Harlock. Ce troisième tableau est celui du dilemme intérieur, d’ailleurs le chant est cette fois repris sous la forme d’un contour nuageux qui invite à la rêverie, aux souvenirs. Tadashi hésite à retrouver Harlock et sent bien qu’en restant sur Terre il n’est pas forcément du bon côté.

-Page 92 Le meurtre du professeur Kusuko, qui était un ami de son père, pousse Tadashi à retrouver Harlock, ce quatrième tableau est celui qui conduit Tadashi vers sa destinée. L’Arcadia occupe d’ailleurs toute la page et le chant invite plus que jamais à la lutte.

-Page 114 c'est le dernier chant, il se termine sur Harlock au moment même où Tadashi est en train de se faire manipuler par une Sylvidre qu’il cache à bord du vaisseau sans se douter de son identité. Harlock apparaît comme un élément de stabilité, Tadashi malgré son ardeur est encore inexpérimenté. Cette fois le choix d’un encadré sous forme de parchemin renforce cette idée d'aventures du héros et de son équipage et de la longue épopée, pleine de dangers, qui va se poursuivre dans les quatre volumes suivant.

Voilà, désolé pour ce long texte, à ne surtout pas prendre comme un exposé ou je ne sais quelle autre idée qui ferait de moi un donneur de leçon !  Tu me connais un peu, pour savoir que j'expose juste avec passion, ce qui m'a séduit chez ce personnage et son auteur et j'espère t'inviter à une relecture pour lui donner une meilleure chance.  pirat   Wink

NB : si un modo pouvait déplacer les messages concernant la discussion autour de ce manga dans le topic BD, cela me semblerait plus respectueux pour le topic de JMD. Encore désolé ! geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluebear
M.A.S.K.
M.A.S.K.
avatar

Chèvre
Nombre de messages : 1820
Age : 39
Localisation : Sud Lux Belgique
Date d'inscription : 03/11/2013

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mer 12 Juil 2017 - 18:19

Je fais un petit bond en arrière avec tes photos de la Japan Expo
J'aime vraiment la nouvelle statue d'Asuna Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
WhiteGrizzlor
Hot Toys / Marvel
Hot Toys / Marvel
avatar

Nombre de messages : 6281
Localisation : Outer Space
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mer 12 Juil 2017 - 21:15

Je n'ai plus le manga. Que sa tirade soit au complet ou non, je trouve ça lourd, c'est tout. D'ailleurs, il ne me semble pas que ses "grandes tirades" se réduisent aux passages de chant, si ? Si tu as le temps, pourrais tu regarder combien de pages s'écoulent entre sa première et sa dernière tirade sur "je me bats sous ma bannière, celle de la liberté" et combien de fois il le dit ?

Pour ce qui est du chant, comment tu interprètes le fait qu'il ne recourre plus à ça par la suite ? Pour moi, c'est un raté qui a été corrigé par la suite. C'est tout de même un feuilleton avec ce que ça induit de part de changement au cours du temps. A la rigueur j'aurais mieux supporté l'idée s'il l'avait fait en début du premier tome et en fin du dernier tome.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old Shatterhand
Saint Seiya
Saint Seiya
avatar

Coq
Nombre de messages : 1305
Age : 48
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Jeu 13 Juil 2017 - 0:07

WhiteGrizzlor a écrit:
Je n'ai plus le manga. Que sa tirade soit au complet ou non, je trouve ça lourd, c'est tout. D'ailleurs, il ne me semble pas que ses "grandes tirades" se réduisent aux passages de chant, si ? Si tu as le temps, pourrais tu regarder combien de pages s'écoulent entre sa première et sa dernière tirade sur "je me bats sous ma bannière, celle de la liberté" et combien de fois il le dit ?.

J’ai déjà répondu à cette question, regarde mon précédent message. Il n'y a pas forcément 4 pages d'écart mais des chiffres plus variables 10, 12, 22 et c'est tout.

WhiteGrizzlor a écrit:
Pour ce qui est du chant, comment tu interprètes le fait qu'il ne recourre plus à ça par la suite ? Pour moi, c'est un raté qui a été corrigé par la suite. C'est tout de même un feuilleton avec ce que ça induit de part de changement au cours du temps. A la rigueur j'aurais mieux supporté l'idée s'il l'avait fait en début du premier tome et en fin du dernier tome.

Eh bien Matsumoto a bien repris le chant sur plusieurs tomes !
Hier je suis allé un peu trop vite dans mes repérages, il faut dire que je ne pouvais quand même pas tout relire d’un seul coup…   No
De plus tes remarques portaient sur le tome 1, je me suis donc concentré sur celui-ci en te donnant le détail précis des pages et des reprises.

Aujourd’hui avec plus de temps, j’ai mieux regardé l’ensemble et en plus du tome 1, j'ai retrouvé le chant de la liberté ou hymne d’Harlock (c'est le fameux : "Je vis en Homme libre")  dans d'autres passages. On le retrouve ainsi  :

-Dans le tome 2 en page 166 (où l’hymne a une valeur guerrière puisque l’Arcadia est à l’approche de la planète Vénus qui est utilisée comme base des Sylvidres). On le retrouve en pages 206-207 (où Tadashi et Yuki entendent ce qu’ils appellent « un hymne glorieux »).

- Dans le tome 3 le chant apparaît logiquement en page 73 puisque c’est pour des funérailles (celle de Zoru). On retrouve le chant une seconde fois en page 174 lorsque l’Arcadia est balayé par des rayons X et que Sylvidra découvre que l’esprit de la liberté anime l’Arcadia autant que l’esprit de son défunt créateur (le 42eme homme d’équipage).

- Dans le tome 4 en page 40 où l’on retrouve l’hymne avec une valeur guerrière (puisque l’Arcadia lutte pour ne pas être pris au piège de l’attraction d’une étoile).  

Ensuite, sauf oubli de ma part, je ne trouve plus de trace de l’hymne…

En revanche d’autres chants ou des déclamations chantées apparaissent...

Cela avait d’ailleurs commencé avec le tome 4 qui s’ouvre sur Miimé en train de chanter (pour honorer la mémoire de Jorjibell) et cela se poursuit en page 92 où Harlock chante à son tour pour honorer lui aussi la mémoire d’un défunt (à savoir son ami Tochiro Oyama qui a conçu l’Arcadia). Puis on a aussi, en pages 129 à 132, Miimé qui explique qu’elle chante aussi pour Toshiro et pour ceux « qui parcourent l’océan de l’espace ».

Enfin il y a aussi ce que l’on peut appeler le chant récitatif, c’est clairement encore un autre chant. Ainsi pour ne donner qu’un exemple, à l’approche de la planète Heavy Melder (dans le tome 5) le chant récitatif consiste à dire : « cette planète est la seconde patrie des toutes puissantes Sylvidres ». Il est repris par trois fois (en pages 167, 173 et 176) afin de donner plus d’intensité à la narration.

On a parfois aussi l’impression d’ailleurs d’un ensemble vocal, comme lorsque les Sylvidres entonnent leur chant elles aussi : "nous sommes les Sylvidres…"

Tout ceci s’achève en laissant le lecteur en plein suspens puisque l’énorme armada des Sylvidres est toute proche et que l’Arcadia semble bien seul…

En résumé :
-Pas de tirades mais plutôt un récit très musical, je crois que c'est maintenant évident.
-Pas de répétitions gratuites non plus, mais plutôt un refrain (celui de l'hymne) qui intervient à des moments bien découpés (dans le tome 1 c'est pour enrôler Tadashi, dans le tome 2 c'est pour les combats, etc).

Reste la question de la lourdeur...
Disons que c'est un peu comme une mélopée qui croise divers chants, et comme finalement nous ne pouvons que lire au lieu d’entendre ce qui manifestement devrait être chanté...il est possible si l'on va trop vite dans la lecture que l'on en ressente une certaine incompréhension.

Pour autant si l'on garde en mémoire ce code culturel finalement très japonais (le goût pour les histoires chantées) et la visée assez classique dans la forme (du type épopée) de l'histoire, on ne peut pas vraiment faire de reproches à Matsumoto là-dessus. On peut juste aimer ou pas, mais là, c’est affaire de goût et pas de talent.

Pour ma part, je m'arrête là dans le commentaire !
D'ailleurs je m'aperçois que j'ai aussi bien envie de me replonger dans la lecture de tout ceci.
Eh oui, c'est ça le charme des longs débats : on trouve toujours quelque chose de nouveau à découvrir.  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WhiteGrizzlor
Hot Toys / Marvel
Hot Toys / Marvel
avatar

Nombre de messages : 6281
Localisation : Outer Space
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mer 19 Juil 2017 - 20:56

Si je retombe dessus, peut être que je lui redonnerai une chance en essayant de faire abstraction de ça. En espérant ne pas découvrir de nouvelles faiblesses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jmd76
TMNT
TMNT
avatar

Dragon
Nombre de messages : 1506
Age : 42
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 12/04/2014

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mer 13 Sep 2017 - 16:12

Bonjour à toutes et tous !

J'espère que vous avez fait une bonne rentrée ! Je voulais partager avec vous quelques photos prises lors de mes vacances, le mois dernier. Quelques photos prises à Porspoder, dans le Finistère, près de chez mes parents... Voici notamment une minifigure qui n'a pas ménagé sa peine...








... avant d'aller profiter des forêts de pins maritimes et du soleil de Lacanau-Océan Cool



-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=
AU CHAPITRE DES ARRIVAGES...
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Voici un arrivage qui a déjà quelques semaines, puisqu'il date de l'époque de la Japan Expo : Saga Gemini, un personnage phare de Saint-Seiya.




Bandai ayant réédité ce Goldsaint, j'en ai profité pour me le procurer, ce que je n'avais pu faire à l'époque de sa première sortie. L'armure est de toute beauté, et le personnage, comme il se doit, peut être présenté sous bon ou son mauvais jour. Un seul visage correspond néanmoins au Saga diabolique.


La figurine auprès son ancêtre. Le Saga vintage affichait un visage au front ombré ; ses cheveux étaient noirs, tout comme ses yeux. Difficile d'y reconnaître le personnage du manga, encore moins celui de l'anime. Le casque était formé de trois parties qui s'assemblaient ou se dissociaient selon que l'on souhaitait monter l'armure sur la figurine ou la reconstituer sous sa forme totémique. Le nouveau casque est très réussi, les visages latéraux étant finement sculptés.


La forme du casque m'a toujours intrigué... Si l'on s'en tient à ses lignes, et qu'on oublie un instant les visages, il rappelle vraiment la tête de Mazinger Z. Je n'ai pas trouvé d'information indubitable permettant d'y voir un hommage de Kurumada à Nagai. Au demeurant, le cas ne serait pas unique, si l'on considère que les fans de Saint-Seiya ont souvent rapproché la Rose sanguinaire du chevalier des Poissons de celle utilisée par les sbires de la Panther Claw dans Cutey Honey...

Voici à présent la figurine placée parmi ses semblables, sur un fond très simple que j'ai créé pour mieux les mettre en valeur. J'aimerais m'essayer à la création de décors pour des dioramas, mais en attendant, j'ai pensé les replacer dans leur univers au moyen de backgrounds. Voici ce que cela donne pour mes autres Myth Clothes ; ce premier résultat est voué à être perfectionné, et vos conseils seront les bienvenus.


Si j'ai bien compris, Bandai sortira en octobre une réédition de Shaka. Pour me l'offrir, sachant que Shaka reste l'un de mes personnages préférés dans Saint-Seiya et que la Myth Cloth EX me manque, j'essaierai certainement de vendre ma Myth Cloth Soul of Gold (présente sur cette photo). Si cela intéresse quelqu'un...

Quelques autres photos prises récemment :







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastator
M.A.S.K.
M.A.S.K.
avatar

Rat
Nombre de messages : 1988
Age : 45
Localisation : La Bretagne ça vous gagne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mer 13 Sep 2017 - 18:47

excellent trip pour cette minifig !
En plus, les photos sont très belles !
Saga rend très bien en EX. La pose avec la vintage montre bien l'évolution mais ces "vielles" figurines conservent tout leur charme.
Très belles vitrines !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jmd76
TMNT
TMNT
avatar

Dragon
Nombre de messages : 1506
Age : 42
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 12/04/2014

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Dim 29 Oct 2017 - 1:51

Merci Sebastator ^^ (quoique mes remerciements soient tardifs...)

Je reste dans Saint-Seiya pour ce nouvel arrivage. Je demeure fidèle à mes thèmes de prédilection, avec cet Alberich, guerrier divin de Delta :


Cette figurine Bandai date de 2004. C'est l'époque où Saint-Seiya vogue sur la vague de son succès, et dès la fin des années 1990, Bandai Hong-Kong produit des rééditions des figurines vintage. Ces rééditions, tout comme les personnages nouveaux qui sont développés en jouets dans la foulée (chevaliers d'argent, guerriers divins, etc., qui n'existaient jusque-là qu'en version japonaise) sont parfois appelées elles-mêmes vintage. Leur morphologie, leur système d'articulation, la conception de l'armure, rappellent en effet les figurines diffusées dix à vingt ans plus tôt. Elles n'en ont cependant que le style, et des différences notables les distinguent.



Le packaging, tout d'abord. Adieu, superbes boîtes jaunes à rabat qui ont contribué à faire la force de ces jouets : les boîtes sont désormais très simples, débarrassées de leur languette supérieure et de leur rabat frontal, si bien qu'il n'est plus possible d'admirer le jouet avant l'achat. Adieu aussi, le compartiment en polystyrène dans lequel logaient la figurine, l'armure et les éléments permettant de construire l'armure-objet. C'est désormais le plastique qui s'impose, et c'est tout de même beaucoup moins agréable...
Un autre défaut est plus fâcheux encore.  affraid  Les collectionneurs savent que ces figurines tardives venues de Hong-Kong souffrent d'un défaut majeur, qui touche à la qualité - mauvaise - de la peinture. J'ai inspecté mon exemplaire avant de l'acheter ; et comme je l'ai lu sur le net, la figurine - bien que n'ayant pas été jouée - la peinture tend à se dégrader inexorablement. Comme en témoignent ces petites paillettes mauves répandues sous telle ou telle pièce, et l'effritement sur une partie du casque, le jouet est excessivement fragile sur ce plan. Je l'ai néanmoins prise, car les dégâts sont très minimes.
Il paraît que les articulations sont d'une extrême fragilité aussi, à côté des figurines de première génération. Comme mon exemplaire est destiné à demeurer en boîte, je ne peux vérifier ce point.

Ces figurines de style vintage ont essuyé les plâtres des Myth Clothes, qui les ont dépassées et remplacées, et pour lesquelles Bandai a changé de peinture. Mais il serait dommage que ces nuages masquent les qualités de cette figurine, qui reste tout de même très intéressante.


Quand on la compare aux figurines de la première génération, des différences apparaissent d'emblée. La première touche à la forme des trous creusés dans les bras et les jambes, qui servent à la mise en place de l'armure. Une autre différence concerne la conception de la figurine, qui accuse un certain retour en arrière : tandis que les figurines vintage de l'arc Asgard sorties en France présentent des chevilles articulées, celle-ci possède des chevilles fixes (comme les gold saints et les premiers chevaliers de bronze). Le visage, quant à lui, est très ressemblant au personnage de l'anime, et l'armure, aux angles très cristallins, est vraiment belle. A la différence de l'anime où cette dernière est de couleur turquoise, le jouet affiche un beau violet qui se rapproche de l'améthyste, ce qui sied très bien à ce personnage qui emprisonne ses ennemis dans des cristaux de cette nature. L'éclat métallique qui m'est cher sur ces jouets rehausse encore la beauté de l'ensemble, et sa relative rareté achève de lui donner sa valeur.
Delta fait partie des personnages que je souhaitais avoir. Les personnages de l'arc Asgard sont parmi les plus beaux de la galaxie Saint-Seiya ; j'en possède désormais quatre sur les huit - Zéta blanc compris.

Merci d'être passé(e) ! Le prochain post portera encore, vraisemblablement, sur la gamme Saint-Seiya...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaktus
Modo piquant
avatar

Serpent
Nombre de messages : 7382
Age : 41
Localisation : Luxembourg
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Dim 29 Oct 2017 - 9:57

C'est dommage que Bandai a foiré sur la peinture. Pour les articulations c'est dans ce cas un peu moins dérangeant, car à l'époque je ne trouvais pas amusant de jouer avec les figurines StS, car trop fragiles avec leurs armures amovbles.
Pour les boîtes, c'est le même concept que les boîtes japonaises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastator
M.A.S.K.
M.A.S.K.
avatar

Rat
Nombre de messages : 1988
Age : 45
Localisation : La Bretagne ça vous gagne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Lun 30 Oct 2017 - 8:55

Cette gamme a au moins eu le mérite d'éditer des figurines inédites et surtout de permettre aux collectionneurs d'avoir des rééditions de modèles vintages intouchables vu leurs prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Litteul-Run
MOTUC
MOTUC
avatar

Chèvre
Nombre de messages : 2569
Age : 39
Localisation : Haut-Rhin (68)
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mer 1 Nov 2017 - 10:22

S'il n'y avait pas eu ce problème de peinture récurrent (indigne d'une boite comme Bandai) cette série avait tout pour tenir la route.

Sinon bravo pour ton Saga EX cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdesgobots.forumgratuit.org
Jmd76
TMNT
TMNT
avatar

Dragon
Nombre de messages : 1506
Age : 42
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 12/04/2014

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mer 15 Nov 2017 - 23:49

kaktus a écrit:
C'est dommage que Bandai a foiré sur la peinture. Pour les articulations c'est dans ce cas un peu moins dérangeant, car à l'époque je ne trouvais pas amusant de jouer avec les figurines StS, car trop fragiles avec leurs armures amovbles.
Pour les boîtes, c'est le même concept que les boîtes japonaises.

C'est vrai que tout le monde a ce souvenir des armures qui ne tenaient pas en place sur les figurines, ce qui rendait le jouet très peu jouable, au final. Et la peinture était déjà problématique. Mon Dragon V1 a souffert ; la peinture dorée a mieux tenu le coup. Je suis néanmoins content, compte tenu de ces conditions, que mon Hagen de Merak (même époque) a parfaitement conservé sa peinture. Je l'ai beaucoup moins joué que ce pauvre Shiryu...  

sebastator a écrit:
Cette gamme a au moins eu le mérite d'éditer des figurines inédites et surtout de permettre aux collectionneurs d'avoir des rééditions de modèles vintages intouchables vu leurs prix.

Exact ; cela corrobore ce que j'ai lu ailleurs sur la diffusion de ces rééditions. C'est aussi ce qui me permet de présenter ci-dessous mon nouvel arrivé !

Litteul-Run a écrit:
S'il n'y avait pas eu ce problème de peinture récurrent (indigne d'une boite comme Bandai) cette série avait tout pour tenir la route.

Sinon bravo pour ton Saga EX cheers

Merci beaucoup ! Entièrement d'accord sur le fait que ce défaut de peinture n'est pas digne d'un tel fabricant. Heureusement qu'il ne se manifeste pas sur les Myth clothes EX ! Du moins, je n'ai à ce jour rien constaté de ce genre.

Je reste dans la gamme Saint-Seiya pour ce nouvel arrivage, qui appartient de surcroît au même arc : Asgard. Je continue d'enrichir ma collection de guerriers divins avec ce Thor, de Gamma.


Très belle armure, et je suis content de l'avoir trouvée. Thor porte à cinq le nombre de guerriers divins dans ma collection : Alpha, Béta, Gamma, Delta, Epsilon. L'ordre alphabétique grec est respecté ; reste à trouver les quatre manquants.


Tout comme ce fut le cas pour Aldébaran du Taureau, la figurine présente un système de pieds rehaussés qui permet à Thor de dépasser d'une tête ses comparses. Les fixations de l'armure sont discrètes, et pour le coup, contrairement à Delta que j'ai souhaité conserver en boîte, j'ai eu envie de monter ce personnage-ci.
L'une des différences avec la figurine initiale, qui n'a pas été distribuée en Europe, est qu'elle était vendue avec des stickers à apposer sur le socle. Ces autocollants ne sont plus présents dans la version rééditée.


Là encore, il faut déplorer ce fameux problème de peinture : le simple fait de mettre en place la ceinture a fait sauter un petit morceau - certes tout petit - du revêtement. Du coup, pas question de trop le manipuler. Thor conservera sa première pose.
J'ai également préféré épargner la tête et le visage d'une éventuelle perte de peinture en ne mettant pas le casque.




Merci d'être passé(e) ! Bonne journée à vous, amis collectionneurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hades
Kaïju
Kaïju
avatar

Chat
Nombre de messages : 5470
Age : 42
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Jeu 16 Nov 2017 - 10:42

Ahh ça fait toujours du bien de le revoir cette figurine, même si c'est une réédition.
L'annonce que ni lui, ni Mime ni Albérich ne sortiraient avait été une telle déception à l'époque.

Merci pour cette analyse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.latourdesheros.com
Litteul-Run
MOTUC
MOTUC
avatar

Chèvre
Nombre de messages : 2569
Age : 39
Localisation : Haut-Rhin (68)
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Jeu 16 Nov 2017 - 20:31

Non ce problème de peinture n'est heureusement présent que sur les rééditions des vintages... Et c'est vraiment dommage car cette série permettait justement de récupérer des inédits japonais comme Thor à des prix abordables.

Pour ce qui est de la tête, à mon avis ça aurait plus été au niveau de la peinture du casque que tu risquais d'avoir des problèmes, fait bien attention aussi avec le socle, les articulations sont hyper fragiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leforumdesgobots.forumgratuit.org
Jmd76
TMNT
TMNT
avatar

Dragon
Nombre de messages : 1506
Age : 42
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 12/04/2014

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Lun 8 Jan 2018 - 1:40

Merci beaucoup pour vos messages : voilà un moment que je n'ai pas publié ici...

Hades a écrit:
Ahh ça fait toujours du bien de le revoir cette figurine, même si c'est une réédition.
L'annonce que ni lui, ni Mime ni Albérich ne sortiraient avait été une telle déception à l'époque.

Merci pour cette analyse.

Merci à toi ; oui, j'étais content de la trouver, même en réédition. J'avais été moi aussi très déçu qu'elle ne soit pas distribuée en France, et je suis heureux d'avoir pu, plusieurs années près, l'ajouter à ma collection. Delta et elle sont superbes !

Litteul-Run a écrit:
Non ce problème de peinture n'est heureusement présent que sur les rééditions des vintages... Et c'est vraiment dommage car cette série permettait justement de récupérer des inédits japonais comme Thor à des prix abordables.

Pour ce qui est de la tête, à mon avis ça aurait plus été au niveau de la peinture du casque que tu risquais d'avoir des problèmes, fait bien attention aussi avec le socle, les articulations sont hyper fragiles.

Merci ; j'ai suivi ton conseil et préféré me passer de manipuler le socle. Effectivement, il a l'air excessivement fragile. Je n'ai plus touché la figurine depuis son exposition en vitrine.


Je publie aujourd'hui un post sur le même thème, Saint-Seiya, qui demeure plus que jamais l'un de mes cœurs de collection. Il s'agit là encore de rééditions, mais j'avais très envie de mettre la main sur les chevaliers noirs qui entourent Ikki au début de la série. J'avais vu les originales vintage sur le net, dans leur joli packaging initial, et je souhaitais vraiment les trouver. Les rééditions du début des années 2000 que j'ai trouvées me vont parfaitement, même si je ne dispose pas encore de l'intégralité des chevaliers noirs.


Juste pour le plaisir, voici l'une des images les plus connues des blacksaints de bronze, les premiers ennemis que rencontrent les héros dans l'anime :


Parmi ces personnages, celui qui m'intéressait le plus - celui que je tenais tout particulièrement à avoir, et que j'aurais choisi s'il avait fallu n'en choisir qu'un - est le Dragon noir. J'aime beaucoup l'épisode qui oppose les deux dragons, leur affrontement se redoublant de la confrontation de deux philosophies, l'une optimiste et confiante dans la force de la solidarité humaine, et l'autre, pessimiste, qui la rejette violemment. A l'issue du combat, le Dragon noir mortellement blessé prend finalement le parti de son adversaire, ce qui en fait l'un des premiers personnages attachants de la série, qui forgent l'un des thèmes centraux de l'histoire : l'amitié, ou la fraternité.  

La figurine est très belle : le défaut de peinture qui est à déplorer sur les rééditions de Bandai Hong-Kong ne se manifeste pas ici. L'armure est d'un beau noir, sublime dans ses reflets métalliques, et la figurine reproduit les yeux si sombres de son personnage :








Il faut cependant noter une étrangeté sur mon exemplaire : il possède deux parties identiques pour former le corps de l'armure, en l'occurrence deux plastrons, au lieu d'un plastron et d'un dos. Je n'ai pas tenté de la monter, pour préserver au maximum sa peinture et son caractère neuf ; et comme je la destine, de toute façon, à demeurer dans sa boîte, le problème n'est pas si gênant. Et puis, comme le dit Gérard/Primus dans l'un de ses posts, ce défaut en fait peut-être un collector ?



Petit focus sur le Phénix noir ; la figurine est fournie avec un autocollant qui reproduit le masque porté par les sbires de Ikki, au moment du vol de l'armure d'or. Le Phénix noir que Ikki affrontera plus tard sur Death Queen Island porte le même masque qui dissimule ses yeux. L'autocollant n'est pas si facile à maintenir en place, d'ailleurs, au moment de coiffer la figurine de son casque...




Je chipote, mais je regrette seulement que la figurine ne reproduise pas parfaitement les nuances de couleur du personnage d'origine. Certes, cette observation n'a rien d'original - la couleur de cheveux des figurines vintage ayant réservé de drôles de surprises (sur les personnages du Taureau, du Capricorne, des Poissons, entre autres). Ainsi, j'aurais bien aimé que l'armure, d'un parfait noir d'encre, reproduise ce motif bleu qui apparaît sur le plastron du Phénix noir dans l'anime :



Voilà pour aujourd'hui ; dans mon prochain post, je parlerai de MOTU ! Je n'avais pas vraiment privilégié cette gamme jusqu'ici, mais j'ai eu envie d'en avoir un peu plus ; et une occasion s'est présentée... C'est une autre histoire, que je vous conterai la prochaine fois ! Jusque-là, excellente année à toutes et tous, et merci d'être passé (e) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastator
M.A.S.K.
M.A.S.K.
avatar

Rat
Nombre de messages : 1988
Age : 45
Localisation : La Bretagne ça vous gagne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mar 9 Jan 2018 - 12:53

Malgré leurs défauts de peinture, ces rééditions ont eu le mérite de rendre abordable une grosse partie de ces figurines !
Les chevaliers noirs rendent quand même très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluebear
M.A.S.K.
M.A.S.K.
avatar

Chèvre
Nombre de messages : 1820
Age : 39
Localisation : Sud Lux Belgique
Date d'inscription : 03/11/2013

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Sam 13 Jan 2018 - 2:03

JMD black Séries is back!
Content de voir que tu complètes/poursuit l'aventure Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jmd76
TMNT
TMNT
avatar

Dragon
Nombre de messages : 1506
Age : 42
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 12/04/2014

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mer 17 Jan 2018 - 0:49

sebastator a écrit:
Malgré leurs défauts de peinture, ces rééditions ont eu le mérite de rendre abordable une grosse partie de ces figurines !
Les chevaliers noirs rendent quand même très bien.

Effectivement, et cela nous a permis aussi d'avoir des figurines jusque-là inédites en France ; c'est vrai qu'ils ont fière allure, et présentent très bien !

Bluebear a écrit:
JMD black Séries is back!
Content de voir que tu complètes/poursuit l'aventure Wink

Très content de te retrouver sur ce topic Wink
Tes propres arrivages sont splendides !


Je quitte quelque peu l'univers de Saint-Seiya pour aborder celui, plus barbare et plus musclé, des Maîtres de l'Univers ! Le temps de vous présenter de récents arrivages, dont mon premier blister Yellow Border -- le premier depuis que je suis collectionneur ; enfant, j'ai dû en avoir entre les mains, mais à l'époque, ils auront subi le triste sort des simples emballages... Enfin bref...

Les MOTU ne sont pas, a priori, de mes collections prioritaires. Question de moyens, notamment, car les trouver neufs sous blister n'est pas donné. Mais cet univers m'a toujours plu ; je me souviens de mes heures de jeu, enfant, avec les quelques personnages que je possédais. Et je dois dire qu'à force de voir, sur les différents topics arrivage, de superbes blisters ; à force de rêver devant les photos de ces témoins flambants neufs d'une époque révolue, je me suis dit que la partie vintage de mes collections devait s'enrichir d'un blister. Au moins un... Et de préférence, un yellow border... J'en rêvais au fond de moi, et l'occasion s'est présentée.

Ce n'a pas été mon seul arrivage MOTU récent. Il s'accompagne de deux personnages en loose, que je ne suis pas mécontent d'avoir trouvés non plus car ils agrandissent la famille. J'ai d'abord pu rendre son arme à Man-e-Faces/Maskor : j'avais perdu la mienne depuis des années, et j'ai pu croiser ce pistolet que j'ai reconnu de suite. Puis sont venus Mekanek et Skeletor, dans un très bel état à défaut d'être neuf.



Peu de choses à dire sur Mekanek, que je n'ai pas eu, dans les années 80 ; je lui trouvais une drôle de tête... Ses yeux triangulaires m'ont toujours paru un peu bizarres... Cet exemplaire en loose, fabriqué à Makau, accuse certes un petit manque de peinture au niveau des mains, et il a perdu sa massue. Mais le mécanisme de la tête fonctionne très bien, et je trouve que le corps est d'un très beau bleu. Trouvaille sympathique ^^

Skeletor est plus intéressant, car bien qu'en loose, il est en très bon état. Je me souviens que le Battle armour Skeletor de mon enfance avait vu la peinture du visage s'abîmer par décollement. Celui-ci est parfait et complet : il possède notamment ses deux armes, le sceptre et le glaive. Ce dernier est également en parfait état : il n'a pas perdu cette fine pièce de plastique au niveau de la poignée. Au dos, on lit qu'il a été fabriqué au Mexique en 1984. La tête, en plastique souple, est néanmoins notoirement plus dure que les autres personnages que j'ai. Je ne sais pas si c'est une caractéristique des figurines mexicaines. Quelqu'un sait ?


Autre détail que l'on aperçoit sur cette photo : Skeletor possède une quatrième griffe à chaque pied, sur le talon. Les autres MOTU que j'ai vus jusqu'ici n'en ont pas : autre particularisme mexicain ?

J'en viens à la pièce maîtresse de ce post : Kobra Khan, sous blister YB. Quitte à posséder un tel blister, j'espérais tomber un jour sur un "chouette personnage". Je suis content qu'il s'agisse de Kobra Khan, 1° parce que je l'avais enfant, et qu'il a disparu comme mes autres MOTU (Maskor excepté) ; 2°, parce je le trouve beau, 3° parce que j'aime bien le concept de ce "personnage-pulvérisateur" (le corps se remplit d'eau, après quoi la tête, tel un spray, envoie une pulvérisation de venin lorsqu'on l'enfonce). Dans le dessin animé, il est doté d'un capuchon (normal pour un "kobra"), et peut emprisonner ses ennemis à l'aide de ses bras :


La figurine :




J'aime toujours autant les packaging - boîtes et blisters - des années 80, en particulier les dessins qui les ornent. Le dos des blisters MOTU mettent en scène le personnage dans de belles images :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluebear
M.A.S.K.
M.A.S.K.
avatar

Chèvre
Nombre de messages : 1820
Age : 39
Localisation : Sud Lux Belgique
Date d'inscription : 03/11/2013

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mer 17 Jan 2018 - 11:15

Bienvenue au Seigneur des serpents dans tes rangs!
Et du yellow border en plus drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
sebastator
M.A.S.K.
M.A.S.K.
avatar

Rat
Nombre de messages : 1988
Age : 45
Localisation : La Bretagne ça vous gagne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mer 17 Jan 2018 - 11:23

Un blister MOTU fait toujours sont effet !
Belle acquisition !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jmd76
TMNT
TMNT
avatar

Dragon
Nombre de messages : 1506
Age : 42
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 12/04/2014

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Lun 22 Jan 2018 - 21:22

Bluebear a écrit:
Bienvenue au Seigneur des serpents dans tes rangs!
Et du yellow border en plus drunken

Merci, cher ami ^^ Ce seigneur des serpents a réalisé l'un de mes souhaits : avoir un blister MOTU yellow border cheers

sebastator a écrit:
Un blister MOTU fait toujours sont effet !
Belle acquisition !

Merci ! Oui, un blister MOTU ne laisse pas indifférent ; l'ennui, c'est qu'il donne envie d'en avoir d'autres... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jmd76
TMNT
TMNT
avatar

Dragon
Nombre de messages : 1506
Age : 42
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 12/04/2014

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mer 14 Fév 2018 - 2:40

Salut les amis !

Petite photo pour partager avec vous ma recherche de la disposition idéale pour le rayon vintage de mes collections ^^
Comme vous le savez, je suis à la fois fan de vintage et amateur de moderne. Disons que je suis un enfant des années quatre-vingts vivant dans les années deux mille dix : heureux et conscient d'avoir été bercé par de sublimes dessins animés et d'avoir connu de formidables jouets s'y rattachant, je suis également heureux de voir la technologie d'aujourd'hui se mettre au service de l'imaginaire d'hier. Les fabricants du jouet de collection, qu'il s'agisse de Bandai, de HL-Pro, de Mattel ou d'autres, ont compris que les séries des années quatre-vingts sont encore très vivaces dans l'esprit des enfants de cette époque, dont nombre sont devenus des collectionneurs. Nostalgique de ces années particulières que j'ai eu la chance de vivre avec des yeux d'enfant, j'ai comme beaucoup d'entre nous voulu cultiver la beauté singulière des jouets de ce temps, sans être ni complétiste ni acharné, et sans me sentir obligé, surtout, de trancher entre vintage et moderne.

Avant que cette digression ne devienne trop longue, je reviens à mon objet. Je me suis demandé comment rendre le meilleur hommage aux gammes de jouets de mon enfance. Le pari est, quelque part, impossible à réaliser, car mes étagères vitrées, finalement assez petites, ne peuvent véritablement accueillir un projet si vaste. Certaines de mes gammes préférées - M.A.S.K., Gobots, Saint-Seiya - ont par ailleurs déjà leurs étagères propres : mon étagère spéciale "Enfant des années 80", comme j'aime à l'appeler, sera donc d'emblée incomplète. Mais qu'importe : je voulais mettre en valeur la partie la plus ancienne de mes collections. Alors je cherche le meilleur agencement possible, entre "vitrine d'un magasin miniature de jouets de l'époque" et présentation d'un florilège totalement subjectif. Voici ce que j'obtiens pour l'instant, sans être vraiment convaincu.
J'aimerais notamment que mes MOTU soient mieux présentés, d'autant que je dois y intégrer le joli Musclor en loose et en état impeccable que je viens de trouver... Peut-être sous la forme d'un diorama ? Mais la place me fait défaut...

Si vous avez des remarques, avis et conseils, n'hésitez pas !


A bientôt, merci d'être passé(e) ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hades
Kaïju
Kaïju
avatar

Chat
Nombre de messages : 5470
Age : 42
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    Mer 14 Fév 2018 - 10:36

Bel ensemble et bien disposé. Un florilège des années 80 Very Happy

A défaut de place, le mieux est de faire tourner ses collections exposées. Ca évite la lassitude et permet de redécouvrir des objets quand on les ressort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.latourdesheros.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Collection de JMD76. Saint-Seiya forever    

Revenir en haut Aller en bas
 
Collection de JMD76. Saint-Seiya forever
Revenir en haut 
Page 25 sur 27Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27  Suivant
 Sujets similaires
-
» Saint Seiya Forever!!!!!
» vend collection complete saint seiya
» Myth Cloth Saint Seiya, ma collection
» ma collection saint seiya
» °oO - Saint Seiya Art Collection (3/12) - Oo°

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLECT'ALL :: Tout à propos du FORUM :: Vos collections et arrivages-
Sauter vers: