AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ROM - Le chevalier de l'espace - THE SPACE KNIGHT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Chogokin Jawa
Kaiju Addict
Kaiju Addict


Nombre de messages : 7394
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: ROM - Le chevalier de l'espace - THE SPACE KNIGHT   Ven 1 Aoû 2014 - 13:04

Je remonte ce topic avec un retrofit (la base est un ROM vintage dans un état pas super frais) réalisé par Tsuyoshi Nonaka (ce nom dit peut être quelquechose à certains d'entre vous puisque c'est un mécha/toy designer à qui l'on doit Shin Mazinger et des robots de série Sentai).
Je vous laisse juger du résultat, personnellement je trouve cela hallucinant.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kakugo
Star Wars
Star Wars
avatar

Buffle
Nombre de messages : 4350
Age : 44
Localisation : region parisienne 94
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: ROM - Le chevalier de l'espace - THE SPACE KNIGHT   Ven 1 Aoû 2014 - 13:18

A part des bras encore un peut faible,ça claque pas mal^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joker62100
Séries animées
Séries animées


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 18/11/2015

MessageSujet: Re: ROM - Le chevalier de l'espace - THE SPACE KNIGHT   Lun 22 Aoû 2016 - 9:43

des nouvelles aventures de ROM sont publié au USA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old Shatterhand
Saint Seiya
Saint Seiya
avatar

Coq
Nombre de messages : 1289
Age : 47
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: ROM - Le chevalier de l'espace - THE SPACE KNIGHT   Dim 19 Mar 2017 - 21:06

La notice et le bon de garantie que l'on trouve dans la version américaine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macflan
MOTUC
MOTUC
avatar

Nombre de messages : 2716
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: ROM - Le chevalier de l'espace - THE SPACE KNIGHT   Mar 21 Mar 2017 - 1:13

... et la notice qu'on trouve dans la boîte fr, en 3 exemplaires, avec le bon de garantie Wink




Pour le reste, voici l'article que je viens de consacrer à ce jouet mythique! Enjoy Wink
--


Il a des bras de top model anorexique.

Et des pieds de canard.

Il n'est pas argenté comme sur la boîte ou dans la BD, mais gris administratif.

Bref, en soirée, il ne doit pas emballer des masses.

Il est même super kitsch, en fait.

Et pourtant, qu'est-ce que je le kiffe, mon ROM en boîte Meccano! cheers


CARTE D'IDENTITE
Fabricant: Parker Brothers
Distribution France: Meccano
Ref: 063000
Made in: ?
Année: 1979


J'ai rentré pas mal de choses, ces derniers temps, mais ça, c'est du once in a liftetime. Il trônait tout en haut de ma wishlist, aux côtés de petites choses comme le Roller Sky ou le Flam Ceji. Des années que je le cherchais, en vain. Car s'il se trouve assez facilement en boîte US ou même en boîte UK, neuf en boîte française nickel, c'est une autre paire de manches.

Je ne vous dis pas les sueurs froides pour sortir l'insert, car il venait racler la fenêtre, pas plus épaisse qu'une feuille de papier à cigarette.. Mais il fallait bien que je l'examine de plus près, ce visiteur de l'espace qui m'avait tant fait fantasmer.

Et je n'ai pas été déçu.




Pourquoi j'aime tant ROM? Sans doute, déjà, parce que c'est l'unique représentation toyesque de ce super-héros dont je suivais avec bonheur les aventures dans Strange, où il apparaîtra de 1981 à 1984.

Le chevalier de l'espace a d'ailleurs eu droit à des couv figurant parmi les plus belles dessinées par Jean Frisano. Jugez plutôt.

 



Pourtant, je n'ai jamais croisé le jouet, gamin. Ni chez les copains, ni dans les rayons des magasins, ni même dans les catalogues ou dans les journaux - d'ailleurs, si quelqu'un a des catalogues ou pubs d'époque où il apparaîtrait, je suis preneur!  Wink  Je ne l'ai découvert qu'à l'âge adulte, et il m'a tout de suite été intrigué, avec son look pas possible. J'ai alors commencé à m'y intéresser de plus près, et là, ça a été le coup de foudre.

Je crois que si j'aime tant ROM, au fond, c'est peut-être parce qu'il est mal aimé, justement. Ce jouet, le premier du genre pour la société Parker Brothers qui fabriquait jusqu'alors des jeux de société, fut un bide retentissant.



Un peu d'histoire

Créée par Scott Dankman, Richard C. Levy et Bryan L. McCoy pour Parker, la figurine aurait dû s'appeler COBOL, comme le langage informatique, mais des cadres de Parker le rebaptiseront finalement ROM, pour "Read Only Memory", la mémoire morte des ordis. On reste dans l'ambiance computer.

Chez Parker, on est confiant: avec ROM, c'est sûr, la firme va traumatiser le petit monde de l'action figure.

 



Sauf que non, en fait.

En décembre 1979, peu après sa sortie, notre héros a l'honneur douteux de se retrouver dans un coin de la couverture de Time Magazine, et au centre d'un article intitulé "Those Beeping, Thinking Toys" (Ces jouets qui bipent et qui pensent), qui critique son manque de points d'articulation, et lui prédit un avenir funeste, "avec les moutons de poussière, sous le canapé." Gloups  pale


De fait, ROM ne trouvera pas son public, et ce bien que Parker ait commandé à Marvel un comic destiné à booster les ventres de la figurine. Ainsi donc, comme ce sera le cas pour les Maîtres de l'Univers ou Cosmocats, le jouet n'est pas un produit dérivé. C'est avec lui que tout a commencé.

Reste que la BD, publiée jusqu'en 1986, enterrera le toy, dont il ne se vendra que 200 à 300 000 unités aux US. McCoy, l'un des créateurs du jouet, en impute la responsabilité à un plan marketing pas à la hauteur, Parker Bros étant novice en matière d'action figures, ainsi qu'à un boîtage au "graphisme affreux".

Ma théorie perso sur l'échec de ROM? Le "chevalier de l'espace électronique" était en avance sur son temps.




Son & lumière

S'il est indiscutable que la figurine aurait pu être mieux proportionnée (le torse et la tête sont cool, ce sont vraiment les bras qui posent problème), et davantage articulée, elle pouvait se targuer de fonctionnalités tout simplement jamais vues pour l'époque. MB Electronics occupait déjà le créneau du jouet électronique, avec Starbird et Bigtrak, mais ROM est, à ma connaissance, la première action figure électronique jamais sortie. Et je ne parle pas seulement des deux LED rouges figurant ses yeux.

Le "compartiment réacteur" de ROM accueille en fait une pile 9V - dans le mien, j'ai trouvé une pile Wonder "spéciale électronique" sans doute d'origine, qui ne marchait évidemment plus.

Une fois la pile remplacée, c'est parti pour le Son & Lumières! geek




En plus du bouton Marche/Arrêt, ROM possède deux boutons de commandes, qui permettent d'activer un tas de fonctions plus fun les unes que les autres:

- le "respirateur électronique" de ROM, un bruitage qui laisse à penser que ROM est peut-être plus asthmatique encore que Dark Vador

- les réacteurs, qui permettent à ROM de gambader dans l'espace, bondissant de planète en planète, et produisent bruit de décollage et lumières clignotantes quand ils sont en marche.




Mais le clou du spectacle, c'est cette espèce de lampe-torche qui se branche au compartiment réacteur au moyen d'un jack, et dont l'embout lumineux peut s'adapter à 3 accessoires, correspondant à 3 nouvelles fonctions:

- le transmetteur: "grâce à cet appareil, tu peux imaginer, nous dit l'intérieur du rabat de la boîte, qui mise gros sur l'imagination des gosses, que ROM transmet des messages à ses semblables par l'intermédiaire de signaux lumineux et sonores." Wow! En gros, c'est la Dictée magique d'E.T., mais avec un look de grille-pain inox.

- l'analyseur d'énergie: avec cet accessoire, qui produit lui aussi sa propre combinaison son/lumière grâce à un programme spécifique, ROM détecte ses ennemis et ses amis: un son, l'être rencontré est un ami; deux, c'est un ennemi. Et si c'est un ennemi, gare, parce que ROM a aussi à sa disposition un...

- ... sèche-cheveux neutraliseur!


Ci-dessous, ROM by night. Le muséum est sous bonne garde!




On rigole, on rigole, mais, franchement, un tel luxe de fonctions programmables, pour l'époque, c'est juste du jamais vu.

Voici d'ailleurs un petit film promotionnel utilisé pendant la Toy Fair de 1979 - à noter que dans cette vidéo, ROM, sans doute encore à l'état de prototype, a les yeux verts! Ils seront finalement remplacés par des LED rouges, moins couteuses à produire.




ROM, un jouet pour les enfants?

ROM a été distribué non seulement aux US, mais aussi au Royaume-Uni via Palitoy, qui l'a intégré à sa ligne de mannequins 12" Action Man (les GI Joe British), et en France via Meccano, importateur des jouets Star Wars et l'Homme qui valait 3 milliards, qui pour l'occasion inaugura un label "Meccatronic" qu'on ne trouve sur aucun autre jouet, à ma connaissance.

Si je ne peux que donner raison à McCoy concernant la boîte US, qui fait mal aux yeux, avec ce graphisme géométrique très 70's, j'ai un gros faible pour la boîte française, nettement plus sobre avec ce fond en dégradé de bleu sur lequel se détache bien le "ROM" - à noter que cette boîte fr est la même que la boîte UK, sauf que le logo Action Man se voit remplacé par le logo Meccatronic, et que le logo ROM est décliné en blanc, et non plus en rouge.


Mais ce que j'aime vraiment, avec ce packaging, c'est qu'il est aussi bizarre que le jouet lui-même! Il est à rapprocher de celui du Bigfoot de Kenner (lui aussi distribué en France par Meccano), dont je parlais récemment ici: une boîte tellement XXL que le rabat est conçu pour être replié et venir ainsi couvrir la fenêtre derrière laquelle apparaît la figurine.




La grosse différence, c'est que point d'illustr à se mettre sous la dent. À la place, on a droite à une photo du jouet et à des tartines sur les super-pouvoirs de la figurine! Un comble pour un jouet à l'effigie d'un personnage de bande-dessinée!

Mais n'oublions pas que le toy précède le comic. De plus, la firme a sans doute à coeur de mettre en avant les fonctionnalités innovantes du jouet. Sauf que l'approche n'est pas sexy. Toute cette littérature peut décourager, voire intimider le mouflet.

D'ailleurs, ce jouet s'adresse-t-il vraiment aux enfants? "Electronic product - Do not drop", prévient un sticker sur le compartiment réacteur. Entre les mains d'un gosse, l'espérance de vie du preux chevalier devait avoisiner les 3 jours..

Pour en revenir à la boîte, au lieu d'exciter leur imaginaire par le biais de dessins percutants, elle explique le jouet, et à quel point il est révolutionnaire. Et Parker a beau avoir raison, le pari se révèlera perdant.


 



De quoi faire de ROM l'un des jouets les plus bizarres des annales du toy, et les plus attachants. Un jouet maudit devenu culte, avec les années. Une pièce de musée, emblème du kitsch d'une époque.

Il a bien sûr immédiatement rejoint le top 5 de ma collec  What a Face

Stay tuned, et surtout, faites comme ROM, lisez Strange  Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROM - Le chevalier de l'espace - THE SPACE KNIGHT   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROM - Le chevalier de l'espace - THE SPACE KNIGHT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [JEU] SPACE BUNNIES : Aidez les lapins de l'espace [Gratuit]
» RIEN QUE... ROM !
» CHEVALIER NOIR "retro" (Black Knight)
» Le Serment du Chevalier Noir - The Black Knight - 1954 - Tay Garnett
» Galactus au coeur de l'obscurité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLECT'ALL :: Gammes diverses des ANNEES 60-80 :: Gammes diverses des années 60-80-
Sauter vers: