AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rosebud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
poup277
Fabuland
Fabuland


Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 02/09/2012

MessageSujet: Re: Rosebud   Mar 4 Mar 2014 - 15:21

tres beau topic contenant de tres belles pieces
Comme beaucoup, pas evident de reprendre tout a zero.
Si nous pouvions etre en possession d une machine a remonter le temps, je pense que beaucoup d entre nous s en serait donné moins a coeur joie en deballant et arrachant nos blisters lol
Si a l epoque nous avions pû nous rendre compte des tresors que nous tenions en mains, quel bonheur s aurait ete aujourd hui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foug
Les Mystérieuses Cités d'Or
Les Mystérieuses Cités d'Or


Dragon
Nombre de messages : 2002
Age : 40
Localisation : un Petit Village en Roumanie
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Rosebud   Mar 4 Mar 2014 - 18:10

Faut il vraiment encore poster dans ce topic pour te dire que j'adore te lire?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garrison
Fabuland
Fabuland


Buffle
Nombre de messages : 193
Age : 31
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/01/2014

MessageSujet: Re: Rosebud   Mer 5 Mar 2014 - 19:17

Eh ben, ça fait un peu de temps que je te lis, et j'avoue que j'adore le ton de tes posts.
Très sympa le coup du packaging dans le contexte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macflan
MOTUC
MOTUC


Nombre de messages : 2628
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Rosebud   Mer 5 Mar 2014 - 20:56

Chouette post, Mr Kane!   

En lisant ton intro à base de jambon, d'ananas et d'herpès, je me demandais où tu voulais en venir...  scratch J'aurais dû me douter que tu allais nous entretenir de jeux vidéo!  What a Face 

On a peu près le même parcours de gamer. Tombé dedans moi aussi avec la mythique Atari 2600 et ses manettes indestructibles (les seules qui aient résisté, plus tard, à des heures de Decathlon sur Amstrad...) Je repense toujours avec émotion à ce Noël où on a trouvé, mon frère et moi, la 2600 au pied du sapin. Aux tâtonnements pour trouver le bon canal sur le poste de télé Hitachi. A la petite musique entêtante de Dig Dug. Et, effectivement, aux illustrations chatoyantes des boîtes des cartouches, qui, rétrospectivement, relevaient quasiment de la publicité mensongère!  Razz 

L'artwork de Berzerk et Vanguard est d'enfer. Moi, c'est surtout la pochette de Galaxian, un shoot em up à la Space Invaders, qui m'a marqué.




Et que dire de celle de Joust, avec ses autruches de guerre?


Et en bonus, ce visuel coolos qui met bien en évidence la qualité des illustrations sur les étuis des cartouches:




Comme Ninja moustachu, je pense qu'un topic "Artwork et jeux vidéo" serait le bienvenu  Wink 

Mon copain Sébastien crânait à fond avec sa CBS Coleco, effectivement bien supérieure à l'Atari sur le plan technologique. Moi même, j'ai eu un tas d'autres consoles après ça: Sega Master System, Super Nintendo, Megadrive, Playstation 1... Mais l'Atari 2600 garde et gardera toujours une place à part dans mon coeur de gamer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citizen Kane
G.I. Joe
G.I. Joe


Nombre de messages : 826
Date d'inscription : 04/11/2012

MessageSujet: Re: Rosebud   Jeu 6 Mar 2014 - 18:36

Que oui! Je les ai bien connu aussi ces deux softs là.
La pochette de Joust je l'avais mise de côté en pré-prod, tu rattrapes le coup.^^


En définitif je suis d'accord avec Ninja et toi, y a un beau dossier à monter à ce sujet. Si j'ai un peu de temps devant moi un de ces quatre je verrai si je peux aller à la pêche aux infos pour élaborer un bouzin un peu plus complet. Notamment j'aimerai bien remonter des tuyaux sur les illustrateurs, sans doute beaucoup de petites mains spécialisées et anonymes, mais parfois on peut avoir des surprises.

Et comme tu parles du joystick 2600, je peux en dire un mot aussi. Vrai que c'était du costaud. Autrement plus solide que les joys micros (que j'ai fumé par dizaines) ou les pads logitech d'aujourd'hui. Par contre question ergonomie on a fait des progrès notables. Je me souviens des sales crampes que je pouvais choper dans la main et les avants bras après quelques parties acharnées.

@Ninja: je vais penser à venir vous raconter tout le bien que je pense de Rick Dangerous!

@poup: justement je suis assez surpris de croiser autant de jeux en looses. Pour ma part j'avais toujours conservé les boitiers et notices et je ne connaissais personne dans mon entourage qui les ai balancé. C'est sincèrement une situation qui m'échappe.

@Foug: de toute façon maintenant t'as ta carte d'adhérent, alors moi du moment que les cotisations sont à jour tu fais ce que tu veux...

@Garrison:Toi aussi tu peux t'encarter!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju


Chat
Nombre de messages : 5298
Age : 41
Localisation : Lausanne (Suisse)
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Rosebud   Jeu 6 Mar 2014 - 18:40

Citizen Kane a écrit:


@Ninja: je vais penser à venir vous raconter tout le bien que je pense de Rick Dangerous!


 Very Happy  le succès de ce jeu reste, pour moi, une énigme absolue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
poup277
Fabuland
Fabuland


Singe
Nombre de messages : 172
Age : 36
Localisation : belgique
Date d'inscription : 02/09/2012

MessageSujet: Re: Rosebud   Jeu 6 Mar 2014 - 18:49

C est vrai que malgré quelques pièces devenue introuvables en blister ou introuvable tout court, celui qui désire une collection complète en blister à moyen d y arriver, mais à quel prix  lol! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garrison
Fabuland
Fabuland


Buffle
Nombre de messages : 193
Age : 31
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/01/2014

MessageSujet: Re: Rosebud   Jeu 6 Mar 2014 - 19:30

Citizen Kane a écrit:
@Garrison:Toi aussi tu peux t'encarter!
C'est où qu'on signe?  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
COLLECTOR FIGURES
Hot Toys / Marvel
Hot Toys / Marvel


Chèvre
Nombre de messages : 5714
Age : 37
Localisation : Legoland
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Rosebud   Jeu 6 Mar 2014 - 21:26

Ah ces illustrations 80's drunken de vrais tableaux sur des petites disquettes, il fallait bien les vendre tous ces jeux pixelisés. Wink

Moi aussi j'aime beaucoup ton topic. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/collector-figures
Old Shatterhand
Saint Seiya
Saint Seiya


Coq
Nombre de messages : 1294
Age : 46
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: Rosebud   Jeu 6 Mar 2014 - 22:21

Citizen Kane a écrit:







Celui-ci c'est du Peter Andrew Jones un des meilleurs illustrateurs de SF (avec notamment Angus McKie) de cette époque.
On a tous craqué devant ces illustrations qui étaient aussi utilisées pour les couvertures des bouquins d'anticipation ou de SF de Ballard, Dick and co...
Des bons souvenirs tout ça.

 Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macflan
MOTUC
MOTUC


Nombre de messages : 2628
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Rosebud   Ven 7 Mar 2014 - 18:36

Et aussi pour les couv des Livres dont vous êtes le héros, non?...  scratch 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju


Chat
Nombre de messages : 5298
Age : 41
Localisation : Lausanne (Suisse)
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Rosebud   Ven 7 Mar 2014 - 19:12

Macflan a écrit:
Et aussi pour les couv des Livres dont vous êtes le héros, non?...  scratch 

c'est aussi l'impression que cela me fait. Même question du coup....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
Old Shatterhand
Saint Seiya
Saint Seiya


Coq
Nombre de messages : 1294
Age : 46
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: Rosebud   Sam 8 Mar 2014 - 16:42

Ninja moustachu a écrit:
Macflan a écrit:
Et aussi pour les couv des Livres dont vous êtes le héros, non?...  scratch 

c'est aussi l'impression que cela me fait. Même question du coup....

Oui il y a quelques couvertures d'après Peter Andrew Jones, mais on trouve aussi assez régulièrement l'excellent Iain Mac Caig ou bien encore des artistes comme John Blanche et David Gallagher. Je me souviens avoir aussi reconnu le travail de Chris Achilleos sur l'une des covers. Bref il y a sans doute beaucoup d'autres artistes à rajouter à cette liste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citizen Kane
G.I. Joe
G.I. Joe


Nombre de messages : 826
Date d'inscription : 04/11/2012

MessageSujet: Re: Rosebud   Sam 8 Mar 2014 - 18:08

Merci pour ces infos Shatter, typiquement le genre de pistes que j'aime remonter. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju


Chat
Nombre de messages : 5298
Age : 41
Localisation : Lausanne (Suisse)
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Rosebud   Sam 8 Mar 2014 - 18:52

Citizen Kane a écrit:
Merci pour ces infos Shatter, typiquement le genre de pistes que j'aime remonter. Smile

Bon, ben "Ya plus qu'a"... au travail mon grand. Faut nous pondre ce topic avant lundi.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
Citizen Kane
G.I. Joe
G.I. Joe


Nombre de messages : 826
Date d'inscription : 04/11/2012

MessageSujet: Re: Rosebud   Lun 5 Mai 2014 - 18:48

Vilain Ninja, j'ai l'impression d'entendre parler mon boss!  

C'est couillon mais avec le temps que je passe sur mon paddle cacahuète j'ai moins l'occasion de venir glander sur la toile et donc sur Collect'all, mais comme j'ai enfin un peu de congé je vais profiter de ma semaine pour vous shooter ma collection de jeux.

Et pis on va faire ça en musique tiens. Smile

http://www.youtube.com/watch?v=BAPh04Ay_0Q

Avant de commencer, un petit mot général sur mes acquisitions. Je cherche avant tout à me faire une ludothèque agréable, donc pas question de choper le full set Megadrive de 500 cartouches avec toutes les daubes que ça sous entend. J'ai arrêté un listing d'une soixantaine de jeux plus une poignée d'imports coûteux si l'occasion se présente.
Il va de soi que je tiens à profiter du packaging efficace des jeux Megadrive avec leur chouette et robuste boitier plastique, donc pas de loose.
Je pensais pouvoir faire l'impasse sur les notices, mais la collectionnite me rattrape et, honnêtement, je regrette déjà les trois ou quatre qu'il me manque donc je pense désormais à affiner mes recherches au mieux.

Allez hop là zou, c'est parti pour une première fournée!  


-LES JEUX DE 1ère GENERATION:

En 1985, Nintendo impose sa NES sur le marché, et la Master system sortie un an plus tard n'obtient qu'un statut d'outsider en dépit d'une puissance supérieure. Et SEGA passe une vitesse!
A sa sortie en 88, la MEGADRIVE est la toute première console 16-bits du marché. Son hardware quasi identique aux bornes SEGA réalise le tour de force d'amener l'arcade dans nos salons, et ce, de manière très concrète.

Un jeu comme Strider, en salle en 87, se voit porté sur la Megadrive dès 88:



Le portage est bluffant, extrêmement fidèle à l'original même si les premiers pas dans la programmation de la bécane laissent quelques séquelles évidentes sur des bugs d'affichages. Un jeu culte, emblématique de son époque. Le genre de must-have qui va permettre à la Megadrive d'en mettre plein la vue et de trouver son publique.
On peut apprécier au passage l'occidentalisation de la jaquette sur laquelle le héros se retrouve Flash-Gordonisé dans les grandes largeurs.



Un autre jeu resté culte voit le jour en 89, Moonwalker:



Cette jaquette me transporte vraiment dans le passé. Le jeu avait bien marché d'autant que SEGA n'avait pas hésité à le porter en avant.
Il est amusant de constater que les spéculateurs ont tenté de valoriser l'objet suite au décès du King of Pop.
Il faut toutefois bien avoué que le replay value de ce jeu est très moyen. Vite rébarbatif, je lui en reproche d'autant plus ses lacunes techniques.
Mais le jeu est très représentatif de ce qu'on trouve à cette époque sur cette machine. Un gameplay sans fioriture, disons, peu inventif, des animations rigides et des décors sobres. Outre l'aura de Mickael qui plane sur le jeu et ses riffs musicaux ultra connus, il ne reste pas grand chose à sauver.
C'est là l'essence de ces jeux de première génération et qui vont donner à la Megadrive sa mauvaise réputation lorsque la Super nintendo viendra la bousculer. Pour l'heure il suffit aux programmeurs d'exploiter la machine en surface pour surclasser immédiatement les produits concurrents. Pourquoi se fatiguer?


Et bien il faut se fatiguer un peu quand même, car depuis le crash des jeux vidéos de 1983, on sait que les joueurs veulent de la qualité, il est donc bon que SEGA mette la main à la pâte pour favoriser l'essor de sa machine. A ce propos je vous montre la cartouche 6in1:



Des jeux de première génération justement, et plutôt des bons il faut le reconnaitre. Notamment ce Revenge of Shinobi, qui est en quelques sortes, le premier gros jeu de la console. Il date de 89, il est bien foutu (nonobstant les défauts de l'époque), long, difficile et innovant.

Et un dernier pour la route et que j'aime bien, Gynoug:



Un shooter de tout début 91 qui marque les esprits par son ambiance gréco-antico-steampunk, passablement malsain. On sent que sur le plan technique, la machine commence enfin à prendre ses marques.


-LES JEUX DE 2nde GENERATION:

La Megadrive rencontre son public, toutefois, la NES, extrêmement bien implantée aux US et au Japon lui résiste correctement et d'autre part, Nintendo prépare une riposte conséquente avec la sortie imminente de sa propre 16-bit, la Super.
Il s'agit pour Sega d'introniser une mascotte solide à même de contre balancer la notoriété du plombier moustachu.
A cette fin, Sega nous pond un jeu qui met en lumière le réel potentiel technique de la console. En terme de qualité de jeux, il y a clairement un avant et un après Sonic.
Le jeu est un succès qui poussera Nintendo à avancer de six mois la sortie de sa Super en Europe.

C'est un jeu qui m'avait énormément marqué lorsque j'y jouais chez un pote.
Le premier monde, Green Hill Zone, est une incroyable vitrine de démonstration.
J'étais très impressionné par l'architecture du level sur plusieurs étages qui offrait une grande liberté de mouvement, à tel point, que j'avais le sentiment qu'on pouvait se paumer. (en fait non, il suffit toujours d'aller au fond à droite^^)



Un petit mot sur la jaquette. Déjà parce qu'elle est archi connue et que les souvenirs remontent rien qu'à la voir, mais aussi parce qu'elle est plutôt atypique. Elle tranche avec les illustrations sombres d'alors. La mascotte en plein milieu sur un fond blanc cassé. Quelques effets stylisés mignons ici et là. Personnellement elle me fait penser à un faire-part de naissance.

Un autre grand classique de la machine qui date de 92, Thunder force IV:



Réalisation magistrale qui ne pèche que par quelques ralentissements. A un poil du sans faute, mais un incontournable tout de même.

Bref, entre un Sonic qui ouvre la voie et la nécessité de s'imposer face à la Super (qui met immédiatement la barre très haute), les jeux gagnent en qualité. L'émulation qui découle de cette guerre des 16-bits va parfois frôler la grâce dans ce qu'une économie de marché peut donner de meilleur. Dans les cinq années qui viendront, verront le jour des références vidéo-ludiques majeures (Zelda III, Final fantasy, Secret of mana, Shining force, Street fighter II, Sonic...).


-LES JEUX DE 3e GENERATION:

Alors que la guéguerre avec Nintendo bat son plein, les capacités de la MEGADRIVE sont enfin  exploitées en profondeur et les éditeurs sont désormais en mesure de nous livrer des perles vidéo-ludiques.

Un bon exemple que ce Lost vikings:



Mariage attractif d'action et de réflexion à la réalisation soignée sous tous les angles. Nous sommes en 92.
A noter que l'époque bénie du lycée où je pouvais chauffer la machine sans interruption de 18h à 22h est bien révolue.
Avec les aléas de la vie active je peine parfois à trouver toute une heure pour allumer la console. Gros intérêt de ce soft donc, qui me permet de profiter une petite demie heure de ma machine en explorant tranquillement deux ou trois levels, password à la clé.

Et pour finir un monstre sorti sur les dernières années de la console en 94, Castlevania the new generation:



Depuis le lancement de la NES, Nintendo observe une stratégie d'exclusivité à l'égard des éditeurs tiers,  mais se voit dans l'obligation de lâcher du lest à l'aube des 90's. C'est ainsi que Konami s'offre l'opportunité de venir développer un épisode de sa saga phare sur la machine de SEGA.
Si le titre souffre souvent la comparaison avec le Castlevania IV de la Super, il n'en demeure pas moins un morceau de choix. Partiellement inspiré par le Dracula de Stoker (et la série d'Ann Rice, un peu), le héros entame un périple dans toute l'Europe, de la Transylvanie vers l'Angleterre.
La rom de ce jeu a longtemps été difficile à trouver, si bien que j'ai eu le plaisir d'en découvrir la quasi intégralité sur cartouche.

On peut noter un certain effet rétro sur le packaging, tout de noir vêtu, alors que depuis quelques années, les jeux MD arbore un nouvel habillage doté d'un liseré bleu sur le bord de la tranche.

J'ajouterai enfin, que ce Castlevania entre dans la catégorie de ces jeux à forte cotation. Un fait qui me rebutait pas mal dans l'idée de me plonger dans le rétro-gaming live. Les causes à retenir dans ce cas précis sont, un bon jeu sorti tardivement, donc en nombre limité d'exemplaires.


-LE JEU AUQUEL JE JOUE EN CE MOMENT:

Vacances obligent, j'ai le temps de me coller un petit RPG, Light Crusader:



Pas l'aventure la plus mémorable de la console, mais un jeu que je découvre totalement. Sorti en 95 par TREASURE, réputé pour ses produits originaux et de bonne qualité.
On a ici une 3D iso pas vilaine, mais un jeu entaché par quelques défauts de gameplay et une bande son où le génie côtoie fréquemment l'ignoble.
Il s'agit d'explorer un immense dongeon pour le compte du roi afin d'enquêter sur la disparition de ses sujets. Le jeu met beaucoup l'accent sur les énigmes et les puzzles.
Pour ceux qui connaissent, je suis actuellement bloqué au 3e sous sol devant un panneau qui me dit..."HALTE!"  lol! 



Pour achever mon post je me fais l'écho d'une récente découverte concernant l'Histoire des jeux vidéos. Souvenez vous qu'un peu plus tôt j'évoquais le crash de 83...
En 77, Atari devient leader du marché de la console de salon avec son VCS 2600. Cette poule aux oeufs d'or brasse de bons gros dollars pendant quelques années. Cet Eldorado voit naitre bon nombre de projets, des adaptations pure et dur comme Pacman ou Space invaders, aux premiers jeux adultes.
Et bien entendu... les premières licences.
En 82 Spielberg éclipse le génial The Thing de Carpenter avec son bulldozer de E.T l'extraterrestre.
Atari se porte acquéreur de la licence pour quelques 20 millions de dollars. Mais les négociations trainent en longueur et il ne reste que 5 semaines au programmeur pour livrer le merdier pour Noël.
Le jeu n'en est pas un, ne proposant aucun challenge tangible, à tel point que certains clients ramènent le jeu en boutique sous prétexte qu'il ne fonctionne pas. Il est aujourd'hui considéré comme l'un (LE?) des pires jeux de touts les temps. Bref, Atari se prend un four bien mérité.
Le jeu est une cause de la faillite d'Atari aussi bien que du crash des jeux vidéos de 83 et la rumeur veut qu'Atari soit honteusement allé enfouir ses invendus dans une décharge du Nouveau Mexique.




Et bien mes amis, réjouissez-vous, un groupe de joyeux documentaristes vient d'exhumer les gentils aliens SDF d'Atari.

http://www.geeksandcom.com/2014/04/27/les-cartouches-du-jeu-e-t-sur-atari-2600-enfin-retrouvees-dans-le-desert-du-nouveau-mexique/


To be continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citizen Kane
G.I. Joe
G.I. Joe


Nombre de messages : 826
Date d'inscription : 04/11/2012

MessageSujet: Re: Rosebud   Mar 6 Mai 2014 - 17:21

Je poursuis mon inventaire de retro-SEGA-iste avec quelques titres bienvenus.

-LES PORTAGES:

Et d'abord un vieux de la vieille resté indémodable, Ghouls n' Ghosts:



La version MD est réputée accessible et j'ai en projet de le one-créditer, en practice déjà, on verra après pour le mode professionnal.
Gros hit de Capcom, éditeur tiers de Nintendo, j'ai appris récemment que SEGA s'était porté acquéreur de la licence pour gonfler son catalogue à l'apparition de la machine. La licence mais pas le code source. Les gars de chez SEGA se sont donc fendus de leur propre portage à la seule lecture visuelle de l'arcade (très probablement comme pour Strider d'ailleurs). Fidèle à l'original, bien que le background graphique ait été lourdement amputé de ses effets de profondeur.

Un autre titre multi porté, Flashback:



Hérité du processus d'animation de Prince of Persia ce jeu nous plonge au coeur d'une intrigue SF largement inspiré des maitres du genre que sont K.Dick, King ou Lovecraft, entre autre.  Une petite perle signée par une bande de programmeurs français. Cocorico!!

Un autre classique de l'arcade à se voir rapidement porté sur la MD, Toki:



Grosse débandade dès les quinze premières secondes de jeu. Ce Toki n'est pas un portage solide du titre arcade mais une terne adaptation du jeux.
Exit les magnifiques décors colorés originaux, ici remplacés par de vilains erzats ternes et granuleux qui font la gloire des détracteurs de la console.
D'autant plus dommage que la machine est sans nul doute capable de supporter une copie conforme à l'arcade.

Ultime sacrilège, le superbe thème d'intro est passé à la trappe lui aussi!  Suspect 
Alors pour le plaisir des oreilles voici la version ST:

http://www.youtube.com/watch?v=lF-leEK3Y-0

A noter également que le jeu perd beaucoup en nervosité sur le passage en 50htz.
Enfin bon, passé la déception de la découverte, Toki conserve l'esprit original (et quelques musiques d'ambiance) et reste un petit jeu sympa.

Je me suis également procuré quelques titres en particulier, hérités de l'ère des micros, et concernant une boite de prog bien connue...

-LES BITMAP BROTHERS:

Titre excellent et reconnu, Speedbal II:



LA MD manque cruellement de bons jeux de VS-fighting. Je trouve que ce Speedball II est un bon palliatif pour son côté outrancièrement fun et défoulant.
Gameplay ultra intuitif qui repose sur l'utilisation d'un unique bouton. Super portage, très nerveux. Super jeux quoi!


Autre référence culte des Bitmap, et qui avait suscité beaucoup d'attente pour son lacement sur Amiga/St, Chaos Engine:



La seule jaquette que j'ai en repro. Quel dommage, je l'adore pourtant.
Ce Gauntlet-like met l'accent sur la progression dans les différents niveaux. Moultes secrets à débloquer en terme d'items et de passages secondaires.
Vous dirigez une paire de gros bras parmi six disponibles, avec chacun ses attributs propres. Au choix, vous jouez à deux ou l'IA se charge de votre compagnon.
Gros replay value pour ce titre, avec ses itinéraires alternatifs et ses différents protagonistes.
Seule ombre au tableau, ça manque de boss.
Niveau portage, c'est pas mal, mais très nettement en dessous de la version Snes, qui permet déjà des graphismes plus soignés, et surtout un chipset sonore qui gère bien mieux les nombreuses digits et les riffs technoïdes immersifs.

Xenon II, un shooter vertical fut également disponible sur Megadrive. Franchement je fais l'impasse sur ce titre dont le gameplay laborieux m'a toujours rebuté. Ce titre est notamment connu pour avoir été porté par le groupe électro Bomb the Bass et son titre Megablast:

http://www.youtube.com/watch?v=XdfqWEqObhM

En revanche je me suis laissé tenter par un titre moins connu, Gods:



Graphiquement épatant, le jeu souffre d'un gameplay rigide qui rend la progression difficile, et à plus forte raison avec ses félons de Bitmap Brothers, passés maitres dans l'art du piège sournois.

Petite anecdote amusante, lorsque j'ai reçu cette cartouche j''étais en train de lire les quatre premiers tomes de Slaine, mis en image par un certain Simon Bisley dont je vous ai déjà entretenu à propos de Jugement à Gotham, crossover inattendu entre Batman et Judge Dread.

Voici la couv du premier tome pour vous donner un point de comparaison:



Vision de génie, rapidement confirmée sur la toile, le sieur Bisley est bien l'auteur de la jaquette de ce Gods.

Il est également l'auteur de la jaquette d'un jeu de fight peu connu sur Snes, Weapon Lord:




J'ai encore de la cartouche rétro sous le coude, so...

... To be continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daered
TMNT
TMNT


Tigre
Nombre de messages : 1614
Age : 42
Localisation : Planète Mars
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Re: Rosebud   Mar 6 Mai 2014 - 20:23

Toujours un réel plaisir de découvrir tes flashbacks Citizen  Very Happy 

Ahh ce Toki, que de matinées passées en salle d'arcade avec lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sir-Scorpios
Saint Seiya
Saint Seiya


Nombre de messages : 1262
Localisation : Eternia
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Rosebud   Mer 7 Mai 2014 - 16:24

Très belle collection de jeux video
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lapassionvintage.net/
Batwill
TMNT
TMNT


Chat
Nombre de messages : 1574
Age : 29
Localisation : Canada
Date d'inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: Rosebud   Mer 7 Mai 2014 - 17:03

Sir-Scorpios a écrit:
Très belle collection de jeux video

Pareil et que de souvenir avec ses jeux rien que le premier Ghouls n' Ghosts avec MJ et Flashback  drunken drunken 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.flickr.com/photos/89590235@N05/
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju


Chat
Nombre de messages : 5298
Age : 41
Localisation : Lausanne (Suisse)
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Rosebud   Mer 7 Mai 2014 - 18:29

Que des titres qui poutrent!

Pour Toki, l'adaptation sur AMIGA500 était pas mal du tout.

Another World, c'est bien les mêmes programmeurs que pour Flashback, non?

Sinon, Speedball 2 était une tuerie (au sens propre comme au figuré) toujours sur l'AMIGA500. Un hit incontournable.
As-tu essayé l'application pour iphone? Franchement, malgré l'écran tactile, c'est assez jouissif. De plus, ils ont rajouté plusieurs autres équipes et arènes. Pour le prix, relativement bas, ça vaut la peine de jeter un oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
Citizen Kane
G.I. Joe
G.I. Joe


Nombre de messages : 826
Date d'inscription : 04/11/2012

MessageSujet: Re: Rosebud   Mer 7 Mai 2014 - 19:09

Ouais des Toki fans, ça fait plaisir!!!  cheers 

@Ninja: j'avais un doute, je viens de vérifier, un certain Eric Chahi pour Another World et Paul Cuisset pour Flashback ("cité dans Le Guiness Book (livre des records) comme le jeu vidéo français le plus vendu dans le monde.")
Mais les deux jeux édités chez Delphine Software.
Et sinon, j'ai honte, mais j'ai pas d'iphone, j'ai le même tel vintage depuis presque 10 ans!  lol! 


Et pour les amateurs de souvenirs 16-bits, la suite de ma présentation avec quelques titres épiques.


-LES EXCLUES SEGA:


Les choix stratégiques de SEGA se sont parfois avérés préjudiciables, et notamment pour la mouvance 32-bits. On peut noter l'échec du MEGA-CD ou pire encore, du 32x, accouché 6 mois seulement avant la sortie de la Saturne, elle même une usine à gaz. Initialement bâtie comme un monstre de 2D, elle s'est vue reconfigurée au dernier moment pour permettre une meilleure gestion de la 3D au vue de la sortie imminente et inopinée du rouleau compresseur de Sony, la Playstation. Il en est résulté une machine un peu bâtarde qui n'excellait dans aucun domaine et qui souffrait de surcroit d'un lourd handicap de programmation.

Toutefois, SEGA a su mettre en lumière le potentiel de sa 16-bits, comme vu précédemment avec son hérisson bleu.

A la même époque que Sonic, SEGA instaure une autre saga phare, Bare Knuckle, connu chez nous sous le nom de Streets of rage:



En voilà un jeu qui me faisait saliver devant les screenshots des magazines.
Le jeu en jetait un max avec son ambiance sombre et violente, servi par un gameplay complet et accompagné par une bande son signé Yuzo Koshiro proprement excellente. D'ailleurs le seul nom de Koshiro au générique d'un jeu est devenu un gage de qualité.

http://www.youtube.com/watch?v=siC1gKWOzmA

Le jeu a pris quelques rides mais reste, en ce qui me concerne, un passe temps incontournable.

Un an plus tard SEGA récidive avec le second opus sobrement intitulé Streets of rage 2:



Toujours autant de Yuzo Koshiro, mais plus beau, plus long, plus fort, plus de persos sélectionnables, plus mieux!!!
Tout est dit. Et en prime, les smart bombs sont remplacés par une panoplie de coups de spéciaux super funs histoire de coller à la pointure du moment, Street fighter 2.

Un troisième volet a vu le jour en 94. Jeu à forte cotation pour lequel j'attends une bonne opportunité.  Sad 
Quoiqu'il en soit la saga référence de la MD en terme de beat them all, loin devant les médiocres portages de Double Dragon.

Autre saga, autre référence connue, Shadow dancer:



Ou, the Secret of Shinobi. Moins technique que les Shinobi 2 & 3 sur le même support, un bon petit soft old school comme j'aime.
La petite particularité ici, étant de disposer d'un side-kick, un chien, que vous pouvez lancer sur un ennemi retranché et autrement inaccessible.
Pas vraiment difficile, mais les options proposent un mode hard et mode sans shurikens pour les acharnés!  affraid 

On peut noter ce singulier artwork vaguement impressionniste pour la version Pal, et bien loin de la jap cover:




A présent je vais m'attarder un peu plus longuement sur un jeu produit par SEGA of America et qui mérite d'être un peu réhabilité.
Il s'agit de Chakan, the Forever man:



Superbe jaquette pour commencer, rien que pour ça il a sa place dans ma collec. Evidemment, en gros fan de Derek Riggs comme tout les métalleux bas de plafond, je ne peux pas m'empêcher d'y voir une certaine corrélation avec la mascotte d'Iron Maiden, et pour sûr, mon bon goût est aussi solide que mon objectivité!
Mais en l'état, ce Chakan est un personnage de comics américain, qui n'a pas eu autrement la gloire de franchir les frontières US. Ce qui m'explique un peu, au passage, ce curieux look de père fondateur. En l'espèce, j'imagine pouvoir attribuer cet artwork à l'auteur du comics, un certain Robert A. Kraus, qui a visiblement intéressé un ponte de chez SEGA dans une mesure suffisante pour que ce projet de licence voit le jour.

Le jeu en son temps avait profité d'une certaine campagne promotionnelle mais qui ne l'avait pas propulsé dans les hautes sphères et, finalement, celui-ci a relativement sombré dans l'ignorance générale. Pour être grossièrement bref, on peut dire que la difficulté ahurissante du jeu a eu raison de ses atouts de conception.

Pour ma part ce personnage m'avait déjà intrigué à cette époque et j'ai le souvenir d'avoir eu la version Game Gear entre les mains lors d'un dimanche pluvieux chez de la famille éloignée.
Me remettant à l'émulation ces dernières années, ce Chakan avait eu la bonne idée de se rappeler à mon bon souvenir, mais trois ou quatre tentatives à plusieurs mois d'intervalles avaient systématiquement abouties à un eject de la rom après tout juste quinze minutes. Et oui! Quand on a 4 Go de roms sur le disque c'est pour avoir du fun instantané , et si la magie n'opère pas, zou, on change la rom.

Et pourtant... Ce personnage il m'intrigue. Cette jaquette elle me botte. Et à me lancer sur une collec de jeux MD, à chaque fois que je croise ce boitier en annonce, il m'appelle, il m'implore...
"Achète moi! Achète moi...!"
Et je me dis que, bon, un jeu qui se négocie péniblement à dix boules, c'est louche,
"...Achète moi..."
mais en même temps il avait quand même pas l'air si mal ce jeu...
"...Mais oui tu verras je suis top... Achète moi merde!..."
Et puis bon, là, je vois, je lui prends déjà trois cartouches à ce mec, autant en profiter pour prendre le Chakan, je paierai du port pour quelque chose...
"...Ah! Quand même!..."
....Hmm, je sais pas si ça valait bien le coup...
"...héhéhé...huhuhhu...mhouhahahAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA...!!!..."

Ce Chakan a indéniablement des atouts à faire valoir. Le staff qui a bossé là dessus avait clairement dans l'idée de proposer un environnement riche et soigné et d'offrir un gameplay étoffé.
Chakan visite quatre royaumes infernaux bien distincts qui correspondent aux quatre éléments, l'eau, la terre, le feu et l'eau. Vastes, parfois énigmatiques, voire labyrinthiques et presque tous gardés par un boss.
Chakan est bien animé. Il peut muter son saut en double saut et muté son double saut en attaque tournoyante, toutes épées dehors. Il peut rouler sur lui même. Et il peut à l'évidence, dégainer sa paire d'épée pour tailler dans le gras.
Pour couronner le tout, Chakan peut récupérer des fioles des quatre éléments et accéder ainsi à un tableau d'alchimie qui permet de débloquer la bagatelle de douze pouvoirs très variés. Customiser les épées pour lancer des bougnettes, devenir invisible ou invulnérable, se soigner ou encore décupler ses facultés de saut.

Jusque là ça peut vous sembler idyllique, sauf que les programmeurs avaient également dans l'idée de fournir un challenge corsé, et tout, absolument tout, dans la finition de ce jeu vient relever la difficulté du jeu.
Des actions aussi conventionnelles que sauter, ou attaquer deviennent des enjeux de taille qui vont éprouver vos nerfs.
Je dirai à la louche, que 70% des sauts à réaliser, sont des sauts de précision. Le simple fait d'accéder à une passerelle supérieure réclame une manoeuvre saut + double saut, au pixel près.
Le système d'attaque réclame des trésors de skill.
Prenez un Strider par exemple. Vous tapez le bouton d'attaque, et hop, vous slasher un grand coup qui balaie tout devant vous.
Pas Chakan! Noooon!! Vous coincer le bouton d'attaque pour dégainer vos épées, et ensuite vous utilisez la croix directionnelle pour fendre l'air. Bien évidemment, grand nombre d'ennemis sont de petits saloperies virevoltantes qui vous attaquent par vos angles morts.



La progression des niveaux elle même réclame une étude attentive du jeu.

Chakan débute le jeu dans une sorte de salle du Temps, au milieu de laquelle un grand tableau enregistre votre progression. Cette salle contient quatre porte qui vous mènent chacune dans un monde élémentaire. Quand vous achevez un niveau, vous revenez devant la porte, soit pour y entrer à nouveau vers le niveau suivant, soit vous vous dirigez vers une autre porte. Chaque monde possède son propre compteur de temps sous la forme d'un sablier. Chaque fois que vous pénétrez dans un monde, son sablier s'écoule. Si vous peinez sur un obstacle, le temps s'écoule. Si vous mourrez dans un niveau, vous reprenez dans la salle du temps, mais en revenant dans ce monde, le sablier s'écoule depuis son dernier relevé. Et si le sablier s'achève, vous penserez comme moi que ce n'est pas si grave, qu'il va falloir recommencer tout le niveau...
...AH AH AH...
...Naïfs que vous êtes! Vous perdrez tous les attributs acquis dans ce monde, et il faudra le recommencer ENTIEREMENT.
Des attributs, oui. Les fioles glanées pour votre alchimie déjà, mais aussi, l'arme auxiliaire que vous aurez acquise à la fin du premier level de chaque monde.
Des armes secondaires aux effets spécifiques, tel que casser des portes, briser des murs ou vous suspendre à des poulies, et sans lesquelles certains passages sont tout simplement inaccessibles.
Oui oui, croyez le, c'est du vécu, sans les armes secondaires nécessaires ou les alchimies palliatives, vous pouvez vous retrouvez bloqué sans autre alternative qu'attendre la fin du sablier.



Quand j'ai reçu ce jeu, j'ai passé une heure dessus pour appréhender les mécanismes du jeu. D'ailleurs l'une des deux seules notices qu'il m'est été utile pour ne pas dire nécessaire, de lire.
Puis je me suis lancé une seconde session de jeu. Une bonne heure et quart pour torcher les quatre premiers levels. Le jeu comporte vingt quatre levels.
C'est là que j'ai été pris d'un vertige devant l'ampleur de la tâche qui s'annonçait.

Notez bien que Chakan est immortel. Vous n'avez pas de compteur de vie. Lorsque vous entrez dans un monde, vous avez six points. Si vous les perdez en vous faisant toucher vous revenez à la salle du Temps. Si vous tombez dans le vide ou dans les flammes, vous revenez à la salle du temps. Bien entendu Chakan est atteint du fameux syndrome Belmont qui veut que lorsque vous vous faites toucher, votre héros ait un petit mouvement de recul incontrôlable et propice aux chutes fatales. Autant d'essais que vous le souhaitez disais-je. Mais ce putain de sablier il est toujours là!

Je vous disais en prémices que le jeu avait été soigné. Les graphismes sont bien fichus mais outrancièrement sombres et glauques. Chakan, quoique fort bien animé, semble porter le poids du monde sur ses épaules à chaque pas qu'il fait. Les sprites ennemis sont plus rigides. Mais cette animation sur deux trames leur donne un côté spectrale plutôt raccord à l'ambiance.
La musique elle aussi a été étudiée pour plomber l'ambiance. Angoissante, dissonante, malveillante. Ca vous arrive peut être de fredonner du Marios Bros ou du Zelda III le matin dans les bouchons. Moi ça m'arrive. Mais jamais vous ne fredonnerez du Chakan.

Faut il sauver ce jeu alors?

Et bien je ne vous ai pas encore parlé de l'intro.
Vous lancez la cartouche. Le logo bleu de SEGA apparait à l'écran avant de virer au rouge orangé machiavélique dans un hurlement de loup d'outre tombe.
Une musique sombre sur base de percussions se met en branle (vraiment géniale pour le coup) tandis que l'histoire se dévoile à vous en images.
Chakan, maitre des épées, guerrier aguerri et invaincu décide de défier la mort en combat singulier. Après un affrontement dantesque, la Mort est défaite et Chakan se voit récompensé par l'Immortalité. Mais la Mort a trompé Chakan et en fait d'éternité il devra la passer à combattre les engeances du Mal.
Ainsi prenez vous le contrôle de votre héros, près à assassiner les quatre piliers élémentaires du Mal.



Ce Chakan que vous incarnez est un être en souffrance. Et vous allez souffrir avec lui. Vous allez vivre ce jeu comme une punition de tous les instants tant il met les nerfs à vifs et réclame des trésors d'abnégation et de persévérance. On a trop rarement l'occasion de contempler une telle osmose entre le fond et la forme et à ce titre, Chakan propose une expérience vidéo-ludique unique.

Si vous avez des penchants masochistes, que vous accrochez à l'univers du personnage et qu'une session de hardcore gaming vous stimule, je vous engage à vous penchez sur ce titre un peu plus que quinze minutes. Une chouette séquence de fin à la clé... Enfin parait il, parce que moi je suis en vacances là, donc franchement pour le bien de ma santé mentale, le Chakan je le laisse dans sa boite.


To be continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
COLLECTOR FIGURES
Hot Toys / Marvel
Hot Toys / Marvel


Chèvre
Nombre de messages : 5714
Age : 37
Localisation : Legoland
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Rosebud   Jeu 8 Mai 2014 - 10:10

Du arcade cultissime! cheers C'est un vrai voyage dans le temps avec ton topic. 

ps: je n'ai pas connu ce dernier jeu, il a vraiment l'air très cool ce Chakan. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flickr.com/photos/collector-figures
Citizen Kane
G.I. Joe
G.I. Joe


Nombre de messages : 826
Date d'inscription : 04/11/2012

MessageSujet: Re: Rosebud   Jeu 8 Mai 2014 - 12:42

COLLECTOR FIGURES a écrit:
il a vraiment l'air très cool ce Chakan. Wink

Voilà voilà, c'est comme ça que je me suis laissé piégé!  lol! 


Aujourd'hui je vous présente deux autres exclues Megadrive que je n'ai pas eu le temps de coller dans mon post d'hier vu que la review de Chakan m'a pris plus de temps que prévu. Précisément, j'ai fouillé un peu les databases pour exhumer des titres méconnus du grand publique en dépit de leur excellent potentiel.

-LES JEUX MECONNUS:

Voici un jeux qui a attiré mon attention, Atomic runner:



Sorti en 92 et développé par Data East, une boite de prog plutôt connue et relativement prolifique bien que n'ayant jamais vraiment briller avec des titres majeurs. Les historiens du jeux vidéo connaissent surtout cette boite pour le procès que Capcom leur intenta en 94 pour un plagiat honteux de leur Street Fighter II au travers d'un titre Neo Geo, Karnov's Revenge, et qui en repompait toutes les mécaniques du jeu. Procès perdu d'ailleurs, car Data East avait tout de même fait l'effort de développer son propre background visuel.
Ici les gars de Data East adaptent pour la MD leur propre titre tiré de l'arcade (1988) et nommé Chelnov, du nom du héros. Nom conservé pour la version japonaise, par ailleurs extrêmement coûteuse.
On peut noter, à la lecture de la jaquette, certaines errances du service marketing tant celle ci dégouline le Kitsh et voue la cartouche à un statut de seconde zone.
Pourtant le jeux est une authentique petite perle, mix atypique entre le shoot them up, le run & gun et la plateforme.
Je vous passe les détails de l'histoire mais en gros, votre héros, un jogger scientifique, revêt sa combinaison de héros pour bouter de l'alien.
Chelnov, en mouvement perpétuel et contraint par un scrolling horizontal défourraille sur sept levels à la manière d'un shooter.
Sauf que votre perso dispose également des attributs d'un jeu de plateforme, sauter, s'accroupir, rebondir sur les ennemis et se retourner, car les viles aliens vous assaillent de toutes parts.
Réalisation très soignée et remise au goût du jour par rapport à l'original, coloré et varié. Le sprite principal de petite taille jouit d'une excellente animation. Pour couronner le tout, les musiques sont excellentes.

Comme je doute que beaucoup connaissent ce titre, le mieux est de se laisser tenter par une petite vidéo:

http://www.youtube.com/watch?v=7K2B1w3X3DQ

De plus le jeu propose un très bon challenge. Difficulté bien dosée. Les options sont paramétrables, mais par défaut le jeu se lance avec seulement trois vies sans continu, mais quelques vies bonus au scoring.
Excellent jeu à se procurer pour une bouchée de pain en Pal.


Autre révélation récréative, Vectorman:



Là aussi y a à dire. Et déjà c'est quoi ce titre? Vectorman... Non mais je vous jure, on dirait le sous chapitre d'une leçon de mathématiques. Je vois pas quel lycéen moyen on peut accrocher avec ça.
Et c'est quoi cette pochette gerbante à base de bouillie verte sur fond brun? Là je vous colle le cover en gros plan, je suis sympa, mais faites le test de vous reculez à quatre mètres de l'écran... Et ouais, c'est très moche... Sérieux les gars, vous aviez vraiment envie de le vendre votre jeux?!
Les gars en question c'est BlueSky Soft. Inconnu au bataillon. Une recherche wiki s'impose. Pas beaucoup de titres pour cette boite, mais quand même deux jeux pour le 32X, carrément, c'est dire si les gars avaient le sens des priorités. Je note un étonnant projet avorté pour atari 2600, un certain Ninja golf, finalement porté sur la 7800, et qui pique ma curiosité. Et puis allez, je charrie, mais y a bien deux ou trois titres vaguement connus.

Or donc, en 95 les 32-bits commencent à pointer le bout de leur nez et avec elles l'aire de la 3D, et c'est le moment que BlueSky choisit pour pondre ce Vectorman, un Run & Gun vachement bien foutu mes amis. En fait, toutes proportions gardées on peut avouer qu'il en fout plein la tronche eu égard à son support, je vous le rappelle une pauvre Megadrive 16-bits.
La grosse attraction du jeu c'est son héros, un robot entièrement modélisé en 3D et qui focalise tous les effets de lumière du jeu.
Pour le moment je ne me suis enfilé que quelques levels pour voir, et ça promet du bon. Gameplay simple et efficace, bande son attractive et une fois encore un jeu à super pas cher. Le mieux pour finir de vous convaincre, c'est une petite vidéo:

http://www.youtube.com/watch?v=XY0CjXG--S8

A noter qu'un second volet à vu le jour l'année suivante, donc affaire à suivre.


J'essaie également de diversifier ma collec afin de m'écarter un peu des sacro-saints shooter/beat-plateforme/sport (encore que les jeux de sport c'est pas trop ma came). Ces genres de jeu forment le coeur des ludothèques de cette époque, mais on pouvait trouver des petites curiosités qui sortent des sentiers battus.

-LES INCLASSABLES:

J'aurai pu caser ici des outsiders comme Lost vikings ou Speedball II mais parlons plutôt de Dragon's Fury qui, comme son nom ne l'indique pas est un jeu de flipper:



L'artwork très 80's ancre tout de suite l'ambiance Heroic-Fantasy du tableau de jeu.
Le gros sigle TENGEN en bas peut vous effrayer car une filiale d'Atari incite à la méfiance mais pas de panique ce n'est que le distributeur. Le jeu est en fait crédité par Technosoft qui connaissent bien leur affaire (la saga Thunderforce, pour vous rassurer).
Un jeu sur lequel je n'excelle pas mais avec lequel j'aime bien passer le temps. Réalisation soignée avec une boule qui se prend bien en main et la masse d'options à allumer.
Un tableau principal sur trois niveaux et huit minis tableaux à débloquer dont des boss à casser. (seize tableaux en vérité car chacun existe en version double palettes).
Un milliard de points pour cogner le jeu. Votre humble serviteur n'a jamais encore scoré au delà de quelques dizaines de millions! Bhouu le gros nul!! No

Un autre jeu plutôt connu des amateurs de micro, Cannon Fodder:



Petit soft de guerre sympathique dans lequel vous dirigez une escouade de soldats dans diverses missions de poutrage.
Fun et prenant. Seul bémol le passage de la souris à la manette alourdi un poil le gameplay à l'image d'un Lemmings par exemple.

Je profite de cette section pour causer un peu de Splatterhouse II:



Un beat them all parfaitement conventionnel, et même plutôt pauvre pour être honnête. Palette de coups ridicule, sprite principal aussi alerte qu'une brouette de parpaings, des animations répondant au minimum syndical. Pourtant le design du jeu empruntant aux canons du cinéma de genre procure un plaisir de jeu intense. Cette touche gore inhabituelle dans le paysage vidéo ludique de cette époque amène beaucoup de fun. Le jeu tient en haleine autant par son ambiance que par sa difficulté relative et on se plait à explorer cette maison du Diable entretenue par des boss bien dégueux.

Le boss du 3e lvl, ou la quintessence de Splatterhouse II, découper des nourrissons-pendus-possédés à grands coups de tronçonneuse:



Un titre qui suscite toujours l'intérêt des rétro gamers à en juger par la petite sur-côte de cette cartouche.
A noter également la légère touche de cartoonisation de la jaquette histoire d'édulcorer un peu la mise en rayon et de ne point trop effrayer le parent qui passe.


Et encore et toujours quelques petits jeux dans mes tiroirs, so...

... To be continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Batwill
TMNT
TMNT


Chat
Nombre de messages : 1574
Age : 29
Localisation : Canada
Date d'inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Re: Rosebud   Jeu 8 Mai 2014 - 14:55

Super tes jeux ça donne envie de brancher la console et de jouer  drunken 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.flickr.com/photos/89590235@N05/
zabitsuko
M.A.S.K.
M.A.S.K.


Coq
Nombre de messages : 1970
Age : 35
Localisation : Au pays de oui-oui
Date d'inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Re: Rosebud   Jeu 8 Mai 2014 - 15:16

C'est clair ! Ca donne envie de jouer Very Happy Super tes explications !  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rosebud   Aujourd'hui à 15:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Rosebud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Volutes de ROSEBUD et arc en ciel
» Sayane photo de face p2 (Melle Rosebud)
» présentation Rosebud
» ROSEBUD DOUBLAGE
» Liste des Blythe par type de moule (MAJ 12.06.2009)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLECT'ALL :: Tout à propos du FORUM :: Vos collections et arrivages-
Sauter vers: