AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28, 29  Suivant
AuteurMessage
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju


Nombre de messages : 5422
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Dim 23 Nov 2014 - 9:42

Locke

Un contremaître sur un chantier « colossal » quitte son travail dans la soirée pour se rendre à un endroit précis.
Depuis son véhicule, il va devoir gérer ses obligations et responsabilités professionnelles ainsi que sa vie privée au téléphone. Oui, tout le film va se dérouler de la sorte. Juste un type dans sa voiture et un kit « main libres ». Et, en plus, l'histoire se déroule en temps réel (pas de « montage » ni de flashback ou autre tour de passe-passe dont nous avons l'habitude).
Je n'en dirai pas plus car il est impossible d'avancer quoi que ce soit sans se vautrer dans des spoilers douteux.

Le résultat est sans appel. C'est clairement, a mon goût, le film de l'année. Ça frise le génie tellement  l'idée est aussi simple que brillante. C'est complètement fou, mais ce « huis-clos » dans une berline Germanique m'a tenu en haleine non-stop. Chaque « appel en absence » fait monter la pression d'un cran. Ce n'est qu'au moment du générique de fin que j'ai pu me remettre à respirer normalement. C'est carrément bluffant. Dingue de faire quelque chose d'aussi bon avec aussi peu d’éléments. Un pur exercice de style.

Je suis conscient que cette avalanche de superlatifs, alors que je ne dis pas grand chose, peut surprendre, mais je ne vois pas comment pondre une review de ce film d'une autre manière.

Pour conclure, il faut le voir en VO (stfr si besoin) pour l'accent British de Tom Hardy. Ce mec m'épate.

Tellement bon que ça mérite un visuel de l'affiche :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju
avatar

Chat
Nombre de messages : 5422
Age : 41
Localisation : Lausanne (Suisse)
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Sam 6 Déc 2014 - 17:31

Amazing Spiderman 2

Le second volet du reboot donc...

Le premier étant, à mon goût, une des pires adaptations Marvel réalisées à ce jour, c'est en étant relativement crispé que j'ai appuyé sur play.
Et bien, pour mon plus grand plaisir, ça démarre fort avec une scène d'introduction bien rythmée incluant l'humour de Spidey fidèle au comics. Début bien cool en tout cas.
Mais, malheureusement, mon sourire s'est vite effacé. La misère rattrape rapidement ce bonhomme en costume moulant. On doit se farcir une sorte de « telenovelas » Sud-Américaine mélangée à une « Teen-movie » ponctuée par quelques scènes d'action mal foutues qui frisent le « j'm'enfoutisme total » au niveau de la réalisation. Les FX sont pas terribles et les incrustations « limite-limite ». Difficile d'y croire vu les moyens financiers qui sont alloués à ce genre de licence. C'est inexplicable.
Electro m'a laissé complètement froid, mais la palme du ridicule est attribuée au Rhino avec une scène finale qui a fait rouler ma mâchoire par terre de consternation. Putain, et le gamin.... je ne préfère même pas m'exprimer sur le sujet.
C'est con car on le voyait une fraction de seconde dans le trailer, et l'idée d'en faire une grosse armure à la Iron Man me semblait cool. Mais visuellement, c'est un sketche pas possible.

Toutefois, deux ou trois trucs fun sont présent mais ne sauvent pas du tout ce naufrage. Par exemple, pas besoin de s'appeler Sherlock pour comprendre que nous aurons droit aux « Sinister Six » dans le prochain volet. En effet, on aperçoit l'armure du Rhino, le gadget de Doc Octopus et le pack dorsal du Vautour. Avec Osborne, ça fait quatre.
Pour les deux autres, nous pouvons spéculer : Il y a une certaine Félicia qui fait une brève apparition et un mec, dont j'ai oublié le nom, qui semble se charger du recrutement de cette équipe. Mysterio peut-être ? Why not...

Je trouvais que le réalisateur s'était tiré une balle dans le pied avec le premier et bien il va devoir se pointer en chaise roulante pour le troisième.
Suis quand même écœuré de voir un de mes héros d'enfance favoris se faire mal traiter de la sorte.
Ce film monte directement sur le podium des pires bouses 2014 (Robocop et Prisoners sont les deux autres, si jamais cela vous intéresse).

Je vais retourner vomir. A plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
WhiteGrizzlor
Hot Toys / Marvel
Hot Toys / Marvel
avatar

Nombre de messages : 6255
Localisation : Outer Space
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Dim 7 Déc 2014 - 15:32

J'ai eu du mal à regarder le 1 et à le juger car je n'ai jamais pu m'empécher de faire la comparaison avec la version de Sam Raimi. Plus que mauvais j'ai trouvé ça inutile. En refaire un autre dans 10 ou 15 ans quand le cinéma aura évolué ok mais là...


Sinon j'ai vu Interstellar et j'ai trouvé ça un peu plus que "parfaitement acceptable".

Franchement grandiose par moment (scènes dans l'espace avec la musique ou la bibliothèque par ex) et sans défaut majeur, ça entre dans mon panthéon des grands films de SF en dessous toutefois de 2001.
Pour moi les personnages secondaires ne sont pas négligés. Ce sont des personnages secondaires même si certains des acteurs qui les interprètent sont habitués aux 1ers rôles. Ça doit être l'influence des séries. J'ai l'impression qu'on est passé d'un excès à l'autre. Maintenant on doit tout savoir des personnages, même du gars qui livre une pizza au deuxième plan. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Old Shatterhand
Saint Seiya
Saint Seiya
avatar

Coq
Nombre de messages : 1302
Age : 47
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Dim 7 Déc 2014 - 16:59

Pour spiderman 2 le film semble surtout avoir été pensé pour un public vraiment très, très jeune,mais la majorité des spectateurs n'avaient pas compris cela, d'où la grosse déception devant ce long métrage qui aura au contraire enchanté les kids.
Il est vrai aussi que la bande annonce était trompeuse. Ce qui est arrivé à Ninja moustachu est arrivé à de nombreux spectateurs (c'est aussi mon cas  What a Face ), la déception est donc parfaitement compréhensible pour ceux qui ont constatés après coup qu'ils n'étaient tout simplement pas la cible retenu pour ce film. C'est d'autant plus étrange que le 1er opus était au contraire tourné vers un public plus large.  scratch

Pour interstellar, bravo à ceux qui peuvent dire qu'ils ont compris la scène de la bibliothèque, ils peuvent d'ailleurs à la sortie du cinéma aller directement chercher leur diplôme de docteur en physique quantique... Razz  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo_kerberos
Modérateur
avatar

Tigre
Nombre de messages : 6970
Age : 43
Localisation : Otakuland
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Dim 7 Déc 2014 - 19:35

Ninja moustachu a écrit:
Amazing Spiderman 2

Il fait parti du club des films que j'ai coupé en plein milieu estimant que j'avais mieux à faire que de perdre mon temps devant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neo-kerberos-robots.site.voila.fr/index.jhtml
WhiteGrizzlor
Hot Toys / Marvel
Hot Toys / Marvel
avatar

Nombre de messages : 6255
Localisation : Outer Space
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Dim 7 Déc 2014 - 19:59

Old Shatterhand a écrit:


Pour interstellar, bravo à ceux qui peuvent dire qu'ils ont compris la scène de la bibliothèque, ils peuvent d'ailleurs à la sortie du cinéma aller directement chercher leur diplôme de docteur en physique quantique... Razz  Wink

Quitte à rien piger, autant que ce soit devant ce film que devant une démonstration à la craie de ton pote chauve, là. Au moins ça a de la gueule. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelus
M.A.S.K.
M.A.S.K.
avatar

Dragon
Nombre de messages : 1788
Age : 41
Localisation : Lausanne, Suisse
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Dim 7 Déc 2014 - 20:24

Mommy

Film canadien tourné avec un accent de province assez incroyable ( on ne comprend quasi rien sans les sous-titres ), il raconte la lutte d'une mère de famille pour ramener son adolescent bipolaire sur le droit chemin, alors que celui-ci est exclu d'un centre de réinsertion. Bigger than life et intimiste en même temps, le film est porté par l'interprétation électrique des deux acteurs.

Réellement bluffé par ce film sorti de ( presque ) part, c'est bien simple il m'aura presque fait aimé une chanson de Céline Dion, utilisée durant une scène. C'est dire. Du bon.

Interstellar

Le dernier Nolan. Tout le monde en a entendu parler, et apparemment il y'a deux écoles, ceux qui ont adorés et ceux qui descendent le film. Je fais partie de la première partie même si j'ai tout de même quelque réserve, un je ne sais quoi. Maybe toute la partie qui suit le la première heure jusqu'à l'incroyable séquence d'arrimage ( waouh, une des scènes de l'année, et la musique. C'est du cinéma ça ). Il y'a un truc un peu too much, avec des dialogues volontairement pompeux, déclamés sur un ton définitif "Tu le sais John, seul la gravité peut traverser le temps". Pourtant toute la première partie m'aura scotchée, le traitement de ce futur proche, la relation entre le père et la fille. Le début est vraiment excellent. La suite moins, enfin le milieu du film.

Peut-être un peu trop ambitieux, où c'est la comm' qui me l'a vendu de cette manière. Je chipote hein, parce que j'ai aimé, et je conseille un visonnage dans une salle obscure.

NightCall

Bim. Badaboum. Un des films de l'année ( j'oublie pas Under the Skin hein ). Dynamique, habité ( Jake Machin chose, je l'ai jamais trop aimé mais là il m'a bluffé le gus ) avec un texte. Une jolie surprise. Le film suit Louis, un enfant du rêve américain, qui se raconte "reporter" de nuit. Dans une Amérique des médias, qui recherchent le sensationnalisme à outrance, les chaines locales sont toutes à la recherche d'images d'accident, particulièrement graphique. De nombreux reporters freelance vendent leurs images à qui le souhaite. On suite l'ascension de l'un d'entre-eux.



What we do in the shadows

Faux documentaire sur un groupe de trois vampires ( de générations différentes ) qui vivent en coloc, on suite leurs périples dans un monde dont les codes leurs échappent. Alors, c'est juste génial et il y'a une raison, c'est écrit et interprété par Jemaine Clement des Flights of the Conchords. C'est droit dans le ton et l'humour de la série.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WhiteGrizzlor
Hot Toys / Marvel
Hot Toys / Marvel
avatar

Nombre de messages : 6255
Localisation : Outer Space
Date d'inscription : 04/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Dim 7 Déc 2014 - 20:49

J'ai beaucoup aimé Nightcall aussi. Ca va très loin dans la satire et on peut même parfois rire de certains dialogues et situations pour peu qu'on aime l'humour noir. Renée Russo aussi est très bien. Elle est passée un peu à côté d'une plus grande carrière.

Sinon Guillaume Canet est très bien dans La prochaine fois je viserai le cœur. L'époque et le milieu sont aussi très bien restitués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju
avatar

Chat
Nombre de messages : 5422
Age : 41
Localisation : Lausanne (Suisse)
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Mer 17 Déc 2014 - 17:38

La planète des singes : L’affrontement

Le démarrage de ce film est assez drôle. On a l’impression de voir un documentaire « National Geographic » sur le mode de vie des primates lorsqu’ils ont pris le dessus sur les autres espèces et qu’ils s’intéressent aux œuvres de Charles Burns. En plus, c’est visuellement très bien fait.
Cela dit, le scénario va rapidement venir gâcher la fête de part son aspect archi convenu. Il n’y a absolument aucune surprise dans ce film. On anticipe mentalement toutes les scènes au point d’être un brin agacé.
La galerie de personnages, très caricaturale,  et la « morale » de cette histoire ne parviendront pas à sauver ce film qui est, malheureusement, fade.
C’est vraiment étrange au vu du gros potentiel de cette saga et d’un épisode précédent tout à fait honorable.

Dommage.

Hesher

Un enfant d’environs treize ans subit de plein fouet le décès de sa mère. Son père, interprété par Rainn Wilson, est dans un état dépressif qui le rend quasi démissionnaire. C’est la Grand-mère qui doit essayer, comme elle le peut, de tenir un semblant de cohésion familiale.
Ce gamin va faire une rencontre bizarre. Un certain Hesher, une sorte de punk nihiliste trentenaire sans chien, joué de manière étonnante par Joseph Gordon-Levitt, va le suivre jusque chez lui et s’installer sans aucun préavis.
Dés cet instant, on s’imagine que cette présence ambiguë va remettre du baume au cœur à tout le monde a grand coup d’humour, de culture de différences et de  petits conseils altruiste sur le pourquoi du comment la vie est comme ça et qu’il faut faire face coûte que coûte car il faut de tout pour faire un monde (oui, vous pouvez siffloter le générique d’Arnold et Willy ou de Madame est servie en lisant cette phrase). En gros, on pourrait s’attendre à un pur scénario de comédie dramatique cul-cul la praline comme il y en a des caisses pleines dans les « Cash Converters ».
Seulement voilà, il n’en est rien. Cette incrustation va surtout continuer de plomber l’ambiance. Limite malsaine par moments.
La suite est difficile à décrire. Je résumerai le truc en exprimant l’impression que j’ai eu tout au long de ce film: il faut imaginer un « crossover » entre les séries Six Feet Under et Daria (la gamine des 90’ aux grosses lunettes) avec un scénario écrit par Daniel Clowes. Cela n'a pas vraiment de sens, j'en conviens, mais il m'est impossible de faire mieux. Navré.

Sans rien dévoiler, j’ajouterai qu’il faudra attendre la fin pour avoir une toute petite touche de légèreté bienvenue. C’est assez spécial disons.
A noter également que la BO inclut des vieux titres de Metalica (le logo en est même détourné pour l’affiche de ce film) et de Motorhead et que le générique de fin vaut aussi sont pesant de cacahuètes.

Intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju
avatar

Chat
Nombre de messages : 5422
Age : 41
Localisation : Lausanne (Suisse)
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Lun 22 Déc 2014 - 21:28

La danza de la realidad

Le grand retour de Jodorowsky dans le (son) monde du cinéma. Oui, c’est un événement. Du moins, à mon avis.

Il s’agit, cette fois, d’une adaptation de sa biographie « La danse de la réalité », que j’ai eu l’occasion de lire il y a quelques années. Toutefois, ce film ne couvre que la partie relatant l’histoire de son père jusque au départ de la famille du petit village de Tocopilla au Chili.
Il interviendra à plusieurs reprises faisant quelques apparitions et des passages en « voix off ».
Bien entendu, réalité et fiction vont se mêler de manière très poétique et rocambolesque dans le but, je présume, d’effectuer une sorte de thérapie familiale. Rentrer dans les détails me semble inutile car, si on connait un peu le bonhomme, on sait que nous allons être quelque peu malmenés durant le visionnage.

En parlant de famille, trois de ses fils ont des rôles ici. Deux secondaires et un principal qui est tenu par Brontis Jodorowsky. Il m’a bluffé complètement en jouant son propre grand-père. Brontis, c’est le petit garçon que l’on a vu dans « El Topo » et qui devait enterrer le portrait de sa défunte mère ainsi que son jouet. Cette scène m’avait marqué et le retrouver alors qu’il est âgé de plus de cinquante ans est assez troublant.
Après quelques recherches, j’ai appris qu’il a fait carrière dans le théâtre. Ce qui colle complètement avec l’impression d’avoir vu, justement, une sorte de pièce de théâtre gigantesque avec des figurants incroyables (je pense aux infirmes en particuliers) et un « sur-jeu » constant.
Avec Pamela Flores, une cantatrice réputée qui joue la mère, ils vont former un duo des plus originaux. Je les ai vraiment adorés tous les deux !

Pour Adan Jodorowsky, en plus d’avoir un petit rôle secondaire, signe la musique de ce film.
Le plus marrant dans l’histoire, c’est que j’ignorais totalement, alors que cela peut sembler évident, que Adan Jodorowsky et Adanowsky sont la même et unique personne…  J’ai entendu ce morceau à la radio de nombreuses fois sans avoir fait le rapprochement :



Honte à moi.

Pour conclure, je tiendrai des propos paradoxaux en disant que j’ai adoré mais que je ne conseille pas vraiment ce film si vous ne connaissez ou ne vous intéressez pas un peu au parcours et travaux  d’Alejandro Jodorowsky. C’est quand même pour un public avertit disons. De plus, la VO me semble indispensable au vu du casting particulier.
Rien de compliqué, rassurez vous, mais c’est un univers un peu particulier qui peut rebuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
Garrison
Fabuland
Fabuland
avatar

Buffle
Nombre de messages : 193
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 15/01/2014

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Sam 27 Déc 2014 - 15:01

Ninja moustachu a écrit:
Locke

Un contremaître sur un chantier « colossal » quitte son travail dans la soirée pour se rendre à un endroit précis.
Depuis son véhicule, il va devoir gérer ses obligations et responsabilités professionnelles ainsi que sa vie privée au téléphone. Oui, tout le film va se dérouler de la sorte. Juste un type dans sa voiture et un kit « main libres ». Et, en plus, l'histoire se déroule en temps réel (pas de « montage » ni de flashback ou autre tour de passe-passe dont nous avons l'habitude).
Je n'en dirai pas plus car il est impossible d'avancer quoi que ce soit sans se vautrer dans des spoilers douteux.

Le résultat est sans appel. C'est clairement, a mon goût, le film de l'année. Ça frise le génie tellement  l'idée est aussi simple que brillante. C'est complètement fou, mais ce « huis-clos » dans une berline Germanique m'a tenu en haleine non-stop. Chaque « appel en absence » fait monter la pression d'un cran. Ce n'est qu'au moment du générique de fin que j'ai pu me remettre à respirer normalement. C'est carrément bluffant. Dingue de faire quelque chose d'aussi bon avec aussi peu d’éléments. Un pur exercice de style.

Je suis conscient que cette avalanche de superlatifs, alors que je ne dis pas grand chose, peut surprendre, mais je ne vois pas comment pondre une review de ce film d'une autre manière.

Pour conclure, il faut le voir en VO (stfr si besoin) pour l'accent British de Tom Hardy. Ce mec m'épate.

Tellement bon que ça mérite un visuel de l'affiche :

Merci d'avoir conseillé ce film, je viens de le voir, et effectivement il est fabuleux. J'ai juste été légèrement surpris par la fin, mais c'est plus parce que je m'attendais à voir autre chose.
Merci à toi cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelus
M.A.S.K.
M.A.S.K.
avatar

Dragon
Nombre de messages : 1788
Age : 41
Localisation : Lausanne, Suisse
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Sam 27 Déc 2014 - 20:25

LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE, LA LEGENDE DU SANCTUAIRE

( ATTENTION LEGERS SPOILERS )

L'entreprise se regarde, sans que ce soit extraordinaire. Le fait qu'ils aient casés toute l'aventure du sanctuaire en une heure trente fait que c'est rythmé, tu t'ennuie pas. Après, je peux supposer que le gus qui découvre les chevaliers du zodiaque avec ce film, va avoir aucune implication dans les personnages et dans l'histoire. Les chevaliers de bronze ont quasi aucun développement ( ouais Hyoga à une moto et un blouson noir à la Fonzie, on peut s'imaginer que c'est le loubard de la bande ) et comme les visages rendent quasi aucunes émotions, ils peuvent tous y passer les uns après les autres, il y'a pas de quoi passer une mauvaise nuit de sommeil.

Les chevaliers d'or, ont un brin plus de charisme même si là aussi certaines personnalités c'est des accessoires ( non, mais Mu avec des lunettes. C'est d'un naze ). Par contre, si les combats sont trop courts, je les trouve bien rendu. Les armures claquent, et les effets de lumières/attaques m'ont bien enthousiasmés.

Il y'a deux ou trois trucs bien chelou, un passage en comédie musicale dans la maison du Cancer et la transformation du Grand Pope, mouais c'est pas plus dérangeant que cela. Au final, c'est un bon divertissement d'après-midi. Pop-corn et bière à la main.

PS : Ah ouais, le Scorpion c'est une meuf mais c'est toujours le chevalier le plus cool de toute la bande. True Story.

LA FRENCH

Polar français sur la french connection, à Marseille durant les années 70. Cela se veut être dans la tradition d'un Scorsese mais ouais non. La réalisation est pas mal, les décors/costumes et l'ambiance, on est dedans, même les acteurs sont relativement crédibles ( sans que miraculeusement Gilles Lelouche ou Jean Dujardin ne se transforment en Al Pacino ou Léonardo Di Caprio ) mais c'est trop scolaire, cela respecte trop le cahier des charges. Aucun moment de grâce. Du coup, comme le film du dessus, cela se regarde tranquillou mais pas certain que cela reste dans les mémoires.

LE HOBBIT : LA BATAILLE DES CINQ ARMEES

Première fois de ma vie que je m'endors au cinéma. C'est du remplissage. Techniquement, rien à redire, le père Jackson s'est amusé. Pour le reste, ben il y'en a pas de reste. C'est vide.

MISTER BABADOOK

Film d'horreur à petit budget, qui s'est fait un nom sympa dans plein de festivals. Ben c'est pas mal du tout. C'est un truc de possession, avec gamin, mère de famille qui l'élève seul ( et contre tous ) du coup, on peut se dire que tout les clichés vont être écluser. Alors, un peu mais c'est fait d'une manière des plus sympathiques, c'est haletant et on rentre vite dans la l'histoire.

La tension est bien présente tout le long du film, et certaines scènes marquent bien l'esprit. Le tout sans surenchères comme il peut y en avoir dans ce genre de film. On est pas pris pour des cons. Une très bonne surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo_kerberos
Modérateur
avatar

Tigre
Nombre de messages : 6970
Age : 43
Localisation : Otakuland
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Sam 27 Déc 2014 - 21:11

Angelus a écrit:
LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE, LA LEGENDE DU SANCTUAIRE

Pas tenu plus d'une demi heure...

Pour moi la quintessence du film 3D formaté aux personnage creux, aux "dessins" sans vie, même techniquement j'ai pas trouvé que ça tenait la route ne serait-ce que par rapport à Harlock.

C'est une vague longue bande annonce en animatique de jeu vidéo (et encore il y en a des plus intéressantes), et sans doute l'un des plus mauvais film (si ce n'est le plus mauvais) avec Spider Man vu en 2014.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neo-kerberos-robots.site.voila.fr/index.jhtml
Angelus
M.A.S.K.
M.A.S.K.
avatar

Dragon
Nombre de messages : 1788
Age : 41
Localisation : Lausanne, Suisse
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Sam 3 Jan 2015 - 22:35

THE INTERVIEW

Beaucoup de bruit pour pas grande chose concernant ce film. Il est loin d'être le film subversif qui est censé mettre à mal la Corée du Nord, et perso je l'ai trouvé même assez sympathique cette version cinéma de Kim Jong-un. Humain. Pour en revenir au film, oui on est loin de Team America, là on est dans une grosse comédie à la Judd Apathow/Seth Rogen avec tout les codes utilisés par les deux gus. Perso, j'aime assez bien, ils m'ont toujours fait marrer. C'est con-con/vite oublié mais on passe un chouette moment devant.

Le capitale sympathie du duo Seth Rogen/James Franco aidant. Une note, j'ose même pas imaginer le potentiel navet de la version française, tant ils onz leurs phrasés.

BLACK MIRROR

Là par contre, on est ailleurs. On frappe dans le très très bon, le haut niveau. Pour ceux qui ne connaissent pas c'est une série anglaise de deux saisons, chaqu'une avec trois épisodes. Chaque épisode est indépendant l'un de l'autre, mais à pour base l'idée de technologies dystopiques, on pourrait résumer la chose comme un croisement entre la cinquième dimension et un film d'anticipation. Les technologies et les thèmes abordés étant très proches de ce que nous vivons, c'est parlant à plus d'un niveau ( en tout cas, ça m'a parlé ).

Tu en ressors avec milles questions/raisonnements sur notre bonne vielle société ( Pas qu'il faille, ça mais bon, il y'a de la matière ). Le truc c'est que c'est fait d'une excellente manière. C'est très bien écrit, les histoires sont prenantes et rythmées. La réalisation au top, ainsi que les acteurs.

C'est à regarder absolument.

Impossible d'aller plus dans le contenu des épisodes en eux-même, car le moindre spoiler gâcherait un peu le visionnage, mais oui il faut ça regarder, c'est génial.

EXODUS

Là on est dans le moins bien. On sent que le truc à de l'ambition et que le réalisateur, Ridley Scott, s'est fait plaisir mais j'ai trouvé que cela manquait de rythme, et de ce fameux côté épique recherché. Par contre visuellement c'est impressionnant. Maintenant, quel blockbuster ne l'est pas ?  

A WALK AMONGST THE TOMBSTONES

Buh, que dire ? C'est dans la lignée des derniers films de Liam Neeson. Pas de grande surprise. Un polar, qui est bien tenu mais sans surprise et sans qu'on en ressorte avec grand chose. Attention hein, c'est tout de même mieux que la série Taken hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju
avatar

Chat
Nombre de messages : 5422
Age : 41
Localisation : Lausanne (Suisse)
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Lun 5 Jan 2015 - 18:25

Pour clore 2014:

Sparks

En faisant un pointage sur les sorties DVD de ces derniers mois, je suis tombé sur ce film de Super héros inconnu au bataillon. Motivé par des films comme « Super » ou « Chronicles », par exemple, qui sont de très bons films « hors licence », j’ai rapidement déchanté. C’est bel et bien du « Direct-to-video » qui nous est servi ici.
Rien à sauver. Jeu d’acteurs pathétiques, réalisation miséreuse qui s’imagine faire du Sin City ou du The Spirit, dialogues navrants et scénario d’une mollesse extrême.
A leur décharge, le budget semble vraiment minimal, mais cela n’excuse pas le manque total d’idée ou de talent.

Bref, à fuir.

Dallas buyer club

Dans les années 80, un Texan pure souche, homophobe, fan de rodéo, de coke et de putes contracte le SIDA. Vu l’ignorance ambiante, son cercle social va subitement fondre.
Ayant passé le cap des trente jours qui lui restait à vivre, annoncés par le médecin, il va se mettre à tester des traitements interdits aux USA.
Vu l’amélioration de son état de santé et la prise de conscience qui va s’opérer chez lui concernant l’envers du décor de l’industrie pharmaceutique, il va monter une sorte de business et importer de divers pays les produits nécessaires pour pouvoir en distribuer. Ce qui va lui valoir un certain nombre de problèmes avec les autorités.

En général, j’aime les performances d’acteurs. Là, j’en ai eu pour mon argent! Matthew McConaughey livre une prestation complètement dingue dans ce biopic. Un vrai cadavre ambulant dont le corps va évoluer tout au long du récit. J’ai trouvé ça ahurissant !
Jared Leto, que j’ai eu du mal à reconnaitre en travesti toxicomane fan de Mark Bolan, fait dans le lourd également. Le duo fonctionne à merveille.

Au niveau de la réalisation, l’image est brute et cela va direct à l’essentiel. Pas de fioritures ou de jonglage scénaristique. Hyper efficace et prenant.

Vivement conseillé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju
avatar

Chat
Nombre de messages : 5422
Age : 41
Localisation : Lausanne (Suisse)
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Jeu 8 Jan 2015 - 18:15

Sons of Anarchy – Saison finale

La série qui m’a rendu apathique tout en me prenant en otage.
Sérieusement, j’ai adoré le premier chapitre (environs trois saisons) et tous les liens/clins d’œil qu’il y a avec The Shield. Mais la suite, c’est devenu le grand n’importe quoi.
Cette saison ne déroge malheureusement pas à la règle. Le besoin de faire du sensationnel sous forme de grosse boucherie continue ne me provoque qu’un vague haussement d’épaule. Le final, quand à lui, c’est celui que j’attendais pour la quatrième saison. D’un certain sens, si on fait abstraction des effets spéciaux, elle me satisfait  car, même si elle est convenue, elle reste « logique ». Mais tout ce « pédalage dans la semoule » pour y arriver me laisse perplexe.
Je m’abstiendrai de lister les incohérences et autres idées saugrenues ne tenant pas debout qui n’apporte rien au récit, hormis l’alourdir pour pas grand-chose. Par contre, il y a quand même du positif. Tragger revient en force avec son humour qui tombe pile (vraiment eu du plaisir avec ça) et, sans vouloir spoiler, l’apparition tant attendue de Vic qui vient compléter le staff de The Shield.

Her

Une excellente idée portée par un acteur que j’apprécie grandement. Le programme est alléchant.

En gros, dans un futur proche, un homme célibataire va progressivement tomber amoureux de son nouveau système d’exploitation qui possède une technologie révolutionnaire. En effet, le logiciel peut évoluer et apprendre ainsi que développer des émotions. Si on ajoute que toutes les commandes se font vocalement et que l’on peut choisir la voix de Scarlet Johanson comme paramètre par défaut, on comprend rapidement que ce célibataire doux rêveur  va tomber dans le panneau.

Donc, accoudé au bar, je dirai qu’au niveau du fond, nous avons une sympathique métaphore sur le lien que peut avoir l’humain et la machine sans passer par la case « destruction » comme dans Terminator par exemple. Et je reprendrai bien et demi, tiens.

Mais au niveau de la forme, ce futur alternatif aseptisé ne m’a pas du tout convaincu. Ce paradis du « Hipster-Bobo » stérile m’a rapidement agacé en fait.
Pour revenir au scénario, c’est très bon jusqu’au trois quart du film.

L’idée est bien développée mais au bout d’un moment, la situation vire quand même au ridicule... Spoiler pour la suite de la review:

:
 

En résumé, le film est pas mal mais, a mon avis, se perd en chemin.

Pourtant, je vais quand même le conseiller. Si vous n’êtes pas sensibles aux détails (suis conscient que je cherche souvent la petite bête. C’est plus fort que moi de toute façon), il y a moyen de passer un bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju
avatar

Chat
Nombre de messages : 5422
Age : 41
Localisation : Lausanne (Suisse)
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Mar 13 Jan 2015 - 17:10

Le Hobbit – La bataille des cinq armées.

Enchanté par le second volet, c’est en baillant que je suis ressorti de la salle cette fois-ci. Sérieusement, j’ai du me reprendre à deux fois pour ne pas m’endormir.

C’est beau, carrément magnifique sur le plan des vues naturelles mais, deux jours plus tard, je reste avec une sensation de vide.
En effet, à force de trop vouloir tirer sur la longueur, il n’y a plus grand-chose à raconter. L’impression d’avoir eu à faire à des séquences de jeu-vidéo ponctuées par des cinématiques durant plus de deux heures est flagrante. Ce point va assez loin même. Surtout si on relate toute la scène avec Legolas où la tour s’effondre tout en devenant une passerelle et le combat qui s’ensuit. On pense instantanément à des trucs comme les vieux Castelvania, Gouls n’ Ghost ou, encore, Devil May Cry. C’est fun, certes, mais c’est un peu tout ce qu’on peut se mettre sous la dent.

Au niveau de l’émotionnel et du développement des personnages, c’est assez pauvre également.  Pas vraiment convaincant disons.

Finalement, cette trilogie est très bancale sur le plan scénaristique. C’est vraiment dommage car il y avait moyen de faire quelque chose d’intense et prenant en deux chapitres. Là, c’est trop.

Presque a mourir d’ennui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
Angelus
M.A.S.K.
M.A.S.K.
avatar

Dragon
Nombre de messages : 1788
Age : 41
Localisation : Lausanne, Suisse
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Mar 13 Jan 2015 - 18:04

+1 pour Sons of Anarchy et The Hobbit ( Première fois de ma vie où je me sis endormis au cinéma. Bon c'était p-être les bières hein ). Pour Her, moins. J'y vois pas qu'une simple analogie sur les relations humains-intelligence artificielle, pour moi il y'a une foultitude de thèmes qui y sont traités ( les relations humaines tout court, les rapports amoureux, la mutation de l'homme moderne, l'uniformisation, la déshumanisation en marche de notre civilisation ) et qui y sont bien traités.

Bref, toussa pour dire que ouais allez le voir. ( On est Charlie, toussa ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaktus
Modo piquant
avatar

Serpent
Nombre de messages : 7221
Age : 40
Localisation : Luxembourg
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Mar 13 Jan 2015 - 19:07

neo_kerberos a écrit:
Angelus a écrit:
LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE, LA LEGENDE DU SANCTUAIRE

Pas tenu plus d'une demi heure...

Pour moi la quintessence du film 3D formaté aux personnage creux, aux "dessins" sans vie, même techniquement j'ai pas trouvé que ça tenait la route ne serait-ce que par rapport à Harlock.

C'est une vague longue bande annonce en animatique de jeu vidéo (et encore il y en a des plus intéressantes), et sans doute l'un des plus mauvais film (si ce n'est le plus mauvais) avec Spider Man vu en 2014.

C'est jetté de l'argent dans la pobelle de Toei. J'ai même rien contre MU avec ses lunettes ou que le scorpion soit une femme, mais que dire de ces effroyables armures mécaniques, cette "transformation" du Pope, l'absence de personages secondaires mais importants, d'une animation 3D qui veut concurrencer celle d'Albator, mais avec un budget plus petit, un Sanctuaire en partie avec de la technologie, dn humour à la Tom et Jerry? 2 choses positives quand même: c'est rythmé et Saori est pas si mal que ça, même si la Saori originale a 1000x plus de caractÈre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foug
Les Mystérieuses Cités d'Or
Les Mystérieuses Cités d'Or
avatar

Dragon
Nombre de messages : 2021
Age : 40
Localisation : un Petit Village en Roumanie
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Mar 13 Jan 2015 - 23:46

Angelus a écrit:
LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE, LA LEGENDE DU SANCTUAIRE

Bon...

1- Les armures

Go go power rangers! je pense avoir tout résumé...

2- Les Bronze Saints

Seiya l'est drôle
Hyoga l'est pas drôle
Shiryu l'est encore moins drôle...
Shun il fait bien les clin d'oeil c'est cool
Ikki? hein? il est dans le film?????????????

3- Les Gold Saints

Mu en mode miro top!
Aldebaran doublure officielle de la vache qui rit
Saga euh l'est pas là on passe!
Deathmask en mode Tim Burton
Aiolia ouhhhhhhhhhh l'est méchant GRrrrrrrrrrrrrr
Shakka Sha quoi?
Dohko L'est pas là on passe! 2eme
Milo WTF...tout mais pas ca....
Aioros le seul qui ai quelque chose à voir avec ce que les anciens ont connu...
Shura exagéré...
Camus J'adore le gun de predator sur l'armure..ah merde c'est une jare..
Aphrodite MDR!

4 Le film

Ce film est à saint seiya ce que l'episode 1 est à star wars
Sinon pour un Final Fantasy il est pas trop mal reussi...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastator
M.A.S.K.
M.A.S.K.
avatar

Rat
Nombre de messages : 1851
Age : 45
Localisation : Pas de lagon à Langon
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Mer 14 Jan 2015 - 19:45

Ben ça donne envie tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju
avatar

Chat
Nombre de messages : 5422
Age : 41
Localisation : Lausanne (Suisse)
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Mer 28 Jan 2015 - 17:53

Du cul, du cul et du cul:

Lovelace

Un biopic sur Linda Lovelace, la « star au succès unique » du film « Gorge profonde ».
Après une assez longue introduction, son histoire est relatée deux fois mais avec deux visions différentes. En premier, la version de son mari/maquereau et ce que pouvait s’imaginer son entourage direct et, en second, celui de Linda Lovelace avec tout ce qu’elle a du subir.
L’idée est bonne, le sujet intéressant et les acteurs convaincants mais le résultat peine à crocher le spectateur pleinement. Disons que la sauce ne prend pas vraiment et que le rythme souffre de certaines inégalités. On peut se surprendre en train de s’ennuyer par moments.
Pas mal mais sans plus…

Petite anecdote toutefois, c’est en regardant le générique de fin que je me suis rendu compte que Sharon Stone figure au casting. C’est étonnant car elle est méconnaissable en mère de famille très à cheval sur les principes et les valeurs familiales polluées par de l’endoctrinement religieux.

Don Jon

Après le très bon « Hesher », j’ai eu envie de voir autre chose avec Joseph Gordon Levitt dans un rôle principal.
Changement radical de style avec cette comédie dont il est également le réalisateur.
Un playboy fan de son apparence, de son appart, de films pornos et de sa bagnole fait en sorte de conquérir une nouvelle fille tous les week-ends sous l’œil un brin jaloux de ses deux potes.
Tout fonctionne comme sur des roulettes jusqu’au moment où il tombe sur une bombe, interprétée par Scarlett Johanson, dont il tombe amoureux « pour de vrai ». Il va, d’ailleurs, même la présenter à ses parents, ce qui va impressionner son Tony Danza de père.
A partir de là, il va se laisser piloter par la demoiselle et va rapidement déchanter…

Il y a deux éléments particulièrement intéressants et pertinents (si, si, j’insiste sur ce point) dans ce film qui auraient mérité d’être développés plus en profondeur. Tout d’abord, il relève habilement le fait que nous, les hommes, pouvons être confrontés à un gros contraste entre beauté physique d’une demoiselle et qualité du rapport sexuel. Bien entendu, cette théorie, qui fait très « discussion de bistrot », je vous l’accorde, est argumentée par le fait que ce que l’on voit dans les films pornos ne correspond que rarement avec ce qu’il se passe au lit dans la vie réelle pour les « coups d’un soir ».
Cela peut sembler futile, mais avec un regard masculin, on ne peut qu’acquiescer de la tête et sourire du coin de la bouche tellement cette scène peut nous replonger dans nos propres expériences.

Ensuite, l’autre point relevé, c’est celui de ces mecs qui se laissent complètement piloter par leur compagne au point de mettre de côté leur personnalité (et leur dignité bien évidemment). Tout ça pour des raisons de relations de couple malsaine teintée de jalousie, co-dépendance affective, de manque de confiance en soi et personnalité. Autrement dit, ces couples lambda que l’on rencontre à chaque coin de rue qui passent à côté de l’essentiel en codifiant leur relation pour se rassurer. En effet, cet élément peut rappeler amèrement, du moins, dans mon cas,  la perte de vue de nombreux potes qui se sont vautrés dans ce cas de figure. Toutefois, c’est abordé superficiellement car la ligne conductrice de ce film reste la comédie sympa avant tout, ce qu’il est d’ailleurs.

Un bon petit moment de détente en tout cas avec plusieurs passages bien drôles.

Nymphomaniac – Volume 1

Un type d’un certain âge trouve une femme (Charlotte Gainsbourg) allongée sur le sol. Il lui vient en aide et l’amène chez lui le temps qu’elle se ressaisisse.
Ils vont plus ou moins sympathiser et elle va lui dévoiler son histoire où elle prétend être une nymphomane.
Elle va relater la découverte de son corps en passant par les expériences d’ado, les débuts de la vie de femme, le deuil et l’analyse de ses sentiments affectifs. Difficile de décrire, mais à relever que c’est très explicite. Je suppose que les personnages sont doublés par des acteurs pornos sur certains passages.
L’actrice, dont j’ignore le nom, qui joue le rôle de l’adolescente/jeune femme est troublante de sincérité. Elle assure une sacrée prestation. C’est le cas aussi pour Shia LeBeouf qui surprend par son jeu très convaincant.

Je ne suis pas sûr que ce film comporte la moindre once d’humour mais j’ai ri à plusieurs reprises. En particulier avec la scène d’Uma Thurman débarquant dans l’appartement. C’est pourtant un moment plutôt tragique sur le plan familial…
Les petites théories métaphoriques (les techniques de pêche par exemple) qui jalonnent cette histoire m’on fait rire également.

Bref, je ne parviens pas à écrire grand-chose de concret à propos de ce film mais suis clairement emballé pour le second chapitre. Je vais aussi m’intéresser de plus près au cinéma de Lars Von Trier que je ne connais que très peu finalement.

Pour un public avertit, oui, mais cela mérite un visionnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju
avatar

Chat
Nombre de messages : 5422
Age : 41
Localisation : Lausanne (Suisse)
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Lun 20 Avr 2015 - 18:11

Flight

Début de film captivant relatant l’exploit d’un pilote de ligne qui a été capable de se poser en catastrophe. La scène est, techniquement parlant, des plus réussie d’ailleurs.
Malgré qu’il soit accueilli en héros lors de son réveil à l’hôpital, c’est son alcoolisme qui va être au centre des préoccupations. Oui, il faut absolument un coupable pour les quatre morts du crash…
Démarrage captivant, disais-je,  mais c’est l’ennui qui va nous faire survoler la suite de ce film. En effet, l’enquête est soporifique, le développement du personnage principal est prévisible et le tout est délicatement saupoudré de bondieuseries typiquement ricaines (oui, on oublie parfois que les USA ne pratiquent pas la laïcité).
Bref, film aussi délicieux qu’un plateau repas servit en vol long courrier. A vos risques et périls donc.

Kick ass 2

J’avoue avoir des aprioris négatifs à cause de la déception que m’avait procuré le premier film (bien aimé l’idée de prendre des gens ordinaires qui veulent devenir des superhéros mais le film vire au surréalisme, ce qui est dommage). Et bien j’aurais du m’écouter…
Me suis passablement ennuyé avec cette comédie convenue. Rajouter des passages exagérément violents ne permet pas de masquer le manque d’inspiration et d’originalité.
J’ai ri, toutefois, lors de la présentation du couple en survet’ bleu mais c’est à peu près tout.

Sans moi pour la suite…

Jacky au royaume des filles

Encore et toujours des aprioris : « Les beaux gosses » de Riad Sattouf, c’était rigolo mais sans plus. Une comédie un peu « cracra » vite vue et vite oubliée. Du coup, ce film, cela faisait des mois et des mois que je l’avais en stock. Je le gardais pour une soirée « no brain » lorsque la fatigue de la journée l’emporte sur la capacité à être curieux.
Et bien je me trompais lourdement !
Il m’arrive parfois de m’emballer excessivement pour un film, et bien, c’est le cas pour celui-ci ! Un bon gros coup de cœur que voilà!

Dans ce futur proche, les hommes doivent porter la burka (très pratique pour les p’tites branlettes discrétos), les gens vénèrent les chevaux et les poneys, ne regardent qu’une seule chaine de TV et ne consomment qu’un seul plat distribué par le gouvernement (dictature) en place, etc.

En moins de quinze minutes, je ne pouvais m’empêcher de faire des liens avec « Brazil » de Terry Gillian ou « L’incal » de Moebius et Jodorowsky. Oui, certainement, mais en version du pauvre tellement le budget semble minuscule. Cet aspect « cheap » va donner une ambiance toute particulière à ce récit.

C’est fou comme cette idée d’intervertir les rôles hommes/femmes et de tacler abondamment les clichés fonctionne. La religion, d’ailleurs, s’en prend plein la face également.
Le plus original dans cette histoire est de se prendre au jeu en riant de la forme (oui, c’est bel et bien une comédie « con-con/couillon-couillon ») tout en étant troublé par le fond. En décodé, on se surprend à rire alors que la scène en cours est, sur le second plan, des plus sordides.
Ce gros « n’importe quoi » fonctionne à merveille et le casting n’est pas en reste : Anémone en matriarche despotique qui peut, à n’importe quel moment, décider d’envahir la Pologne, Charlotte Gainsbourg glaciale en Colonel de l’armée et fille de la dirigeante du pays et Didier Bourdon, oui, le mec de « Les Inconnus », en homme soumis.
En prime Riad Sattouf et Blutch font une brève apparition.

Pour conclure, c’est la grosse surprise qui va probablement diviser les gens (je suppose que l’on adore ou l’on déteste. L’entre-deux n’est probablement pas possible avec ce genre de production) mais qui mérite absolument un visionnage tellement cette histoire fourmille de détails pertinents et très critiques.

Tellement bien que l’on va ajouter l’affiche tiens :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju
avatar

Chat
Nombre de messages : 5422
Age : 41
Localisation : Lausanne (Suisse)
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Jeu 30 Avr 2015 - 17:35

Welcome to New York

Mon intérêt pour les biopics me joue des tours parfois. Mais rarement d’aussi mauvais…
Ici, il s’agit de la fameuse mésaventure qui à fait couler beaucoup d’encre et de carrière politique. Autrement dit, les déboires de DSK lors de sa promenade à New York.
Je m’attendais à ce qu’une hypothèse du « coup monté » soit exploitée mais non. Ce film n’est qu’une compilation grotesque de tout ce que la presse people à raconté.
Il n’y a aucun suspens, aucun questionnement, aucun développement. Il y a juste quelques culs, très beaux au demeurant, et Depardieu qui se lamente vaguement. A ce propos, le film, si on ose l’appeler comme cela, commence par une interview de Depardieu, l’acteur donc, exprimant son mépris vis-à-vis de DSK… Dès le départ on écarquille les yeux en se demandant si l’on n’a pas fait un mauvais choix en appuyant sur play. Le reste ne fait que confirmer cette impression.
Un très mauvais film permet, avec une forte dose de second degré, de ricaner un coup. Là, même ce principe n’est pas possible.

La marque des anges

En regardant distraitement un listing de films sortis ces dernières années, je suis tombé sur ce titre incluant un duo qui m’a semblé original. Depardieu et JoeyStarr en l’occurrence. Curieusement, vu la notoriété de ces messieurs, je n’avais jamais entendu parler de ce film.

Tout commence par une intrigue « a l’ancienne » qui, comme pour la moutarde, sent bon le terroir et donne l’eau à la bouche : Dans une paroisse, le responsable d’une chorale d’enfant est retrouvé mort, les tympans crevés. De plus, la plupart des vitraux de l’église sont brisés. Un flic (Depardieu) fraichement retraité, va se mettre à enquêter.
Un agent d’Interpol (JoeyStarr) en blazer et Air Jordan aux pieds, qui bosse sur une affaire de kidnapping d’enfant va, de fil en aiguille, se retrouver sur cette enquête également. Après quelques déboires, ils vont décider de collaborer. Et dès ce moment….euh…..et bien…..

Vous l’avez probablement deviné, les mots me manquent pour décrire la médiocrité dans laquelle le scénario va s’engouffrer.
Ce film est réalisé et mis en scène avec les pieds. Je ne vois pas d’autre explication.
La liste des absurdités est astronomique. Je ne vous raconterai que celle qui frise le nanar : En 2013, des Nazis planqués dans des bases secrètes en France complotent tous azimuts. Essayez d’imaginer un lieu privé et couvert d’immunité diplomatique avec une sorte de secte qui organise des concerts de chorales d’enfant mais qui, en sous sol, fait des expérimentations diaboliques pour créer une arme de destruction sonore. Il faut aussi imaginer Depardieu, en mode « grosse barrique » qui s’infiltre discrètos à la « Solid Snake » pour découvrir le pot aux roses (ou poteau rose, c’est comme vous préférez. Au stade où on en est avec cette histoire de toute façon…).
Le summum de la connerie survient lorsque l’on découvre que, navré pour le spoiler, le gros boss de fin Nazi est le même acteur que Von Zimmel dans OSS 117 Rio ne répond plus. Gros éclat de rire à ce moment !
Bref, ce film, malgré un début prometteur, est une grosse ratatouille imbouffable avec une scène finale qui, elle aussi, provoque un rire crispé tellement c’est la foire au « n’importe quoi » (ouais, la scène des enfants « libérés » qui courent en exprimant leur joie laisse une petite sensation de gène vis-à-vis de JoeyStarr).
A leur décharge, Depardieu et JoeyStarr passent plutôt bien à l’écran. Ils assurent leur prestation et font ce qu’ils peuvent avec ce qui leur est proposé. Même si on s’aperçoit par moments qu’ils se demandent vraiment ce qu’ils foutent là (authentique), contrairement à Hélèna Noguera en « gradée » d’Interpôle pas convaincante une seconde qui compte vraiment pour des prunes.

C’est officiel, la barre du plus mauvais film vu cette année viens d’être placée haute. Très haute même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
Citizen Kane
G.I. Joe
G.I. Joe
avatar

Nombre de messages : 828
Date d'inscription : 04/11/2012

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Dim 3 Mai 2015 - 13:45

Je te trouve dur avec les "Beaux gosses", je me suis tapé quelques barres sérieuses.
Pour "Jacky", t'as fait le tour. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninja moustachu
Kaïju
Kaïju
avatar

Chat
Nombre de messages : 5422
Age : 41
Localisation : Lausanne (Suisse)
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   Dim 3 Mai 2015 - 19:09

DAREDEVIL - Saison 1

Cette série est vraiment étonnante car le niveau qualitatif va crescendo. Plus on avance, plus on se dit "ah ouais, quand même". Au fil des épisodes, mon  avis est passé de "plutôt cool" à "vachement bien". Suis presque tenté de dire que cette série et X-Men First Class sont ce qui a été produit de mieux concernant l'univers Marvel ces dernières années.
Une règle de base s'applique parfaitement ici: un très bon "méchant" donne souvent une très bonne histoire. Wilson Fisk est fabuleux du début à la fin! C'est vraiment une excellente surprise de voir "Grosse Baleine" cartonner de la sorte!
C'est nettement plus violent que toutes les autres productions Marvel, ce qui est authentique par rapport au comics depuis la période "Franck Miller" de 1980 à 1983 et la polémique qui allait avec.

Je ne dirais rien à propos du scénario (très bien ficelé et prenant) hormis que nous avons droit à une histoire complète avec cette première saison. Ce qui est très bien car, comme on en a malheureusement l'habitude, dès qu'une production Marvel est bonne, la suite craint passablement. Du coup, on peut s’arrêter à celle-ci au cas ou la prod prend l'eau à la saison suivante.


Maintenant, pour les aficionados, les clins d’œils divers et variés sont subtilement inclus:

-  :
 

Un très bon divertissement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/watch?v=lYtIgwjcKW0
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD   

Revenir en haut Aller en bas
 
Critique du dernier film/série vu au cinéma ou en DVD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 26 sur 29Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28, 29  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le dernier film de Liam Neeson
» Le dernier film que vous avez vu ?
» Le dernier film que vous avez vu
» THE OTHER SIDE OF THE WIND, le dernier film de Orson Welles enfin à l'écran?
» Votre dernier film vu au cinéma ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLECT'ALL :: La médiathèque de Collect'all :: Pour parler de livres, bd, mangas, anime, comics, cinéma etc. :: Cinema, séries TV, courts métrages etc-
Sauter vers: