AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LE NIVEAU SCOLAIRE BAISSE -T- IL?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
keran
Dragonautes
Dragonautes


Nombre de messages : 1062
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: LE NIVEAU SCOLAIRE BAISSE -T- IL?   Ven 18 Juin 2010 - 11:40

Il y a plusieurs facteurs qui rentrent en jeu.

En premier lieu, les parents.

Dans les milieux défavorisés, beaucoup ne s'occupent pas de leurs enfants, c'est une réalité. Beaucoup ne parlent pas la langue non plus, donc impossible d'aider aux devoirs. D'autres ont un père en prison, au bled, malade, violent, alcoolique, etc, etc. Attention, il n'y a aucune caricature, j'ai bossé 5 ans dans ces milieux, je sais de quoi je parle.

Dans les milieux aisés, c'est pas mieux. Les deux parents travaillent jusqu'à 20 heures, voire plus. Que font les gosses, livrés à eux mêmes? Vous pensez qu ils font leur travail scolaire? Ils sont gardés parfois par des nounous, ou les parents les occupent en les inscrivant à des activités pour se donner bonne conscience: cours de piano, etc... Là aussi, c'est du vécu, c'est le milieu dans lequel je travaille actuellement.

Deuxième facteur, les élèves. Vautrés dans Internet, les émissions TV ultra trash et bêtifiantes, ils ont internet et le câble dans leur piaule et matent des conneries jusqu'à 2 heures du mat'. Société du rapide, du tout-gratuit, de l'immédiat, et du zapping, il est de plus en plus difficile pour eux de se concentrer pendant une heure de cours non stop, et continuent à zapper dans la salle de classe. Parmi vous enseignants, combien ont entendu le "j'aime pas alors je fais pas" en plein cours? Nous posions nous la question quand nous étions à leur place?

Troisième facteur; les profs eux mêmes. Garants d'une autorité et d'une exemplarité qu'ils ont eux mêmes bien souvent du mal à donner. Mal habillés, parfois négligés, critiquant ouvertement à qui veut les entendre l'autorité de la hiérachie, ministres, gouvernements... Les réformes, bien que certaines soient effectivement hors sujet total, sont faites pour être appliquées. Quel spectacle offrent ils ces profs qui descendent dans la rue dès qu'un ministre ou chef d'Etat ouvre la bouche? Devoir de citoyen bien sûr, mais j ai aussi vu de mes yeux des décrets rejetés et honnis avant même qu'ils ne rentrent en vigueur (pourquoi ne pas leur laisser une chance?) Comment en vouloir aux élèves qu'ils fassent de même contre ceux qui sont censés être au dessus d'eux, les profs? Y a qu'à voir aussi les tenues des surveillants qui rôdent dans les couloirs du bahut. Dans le privé ils tiendraient 5 mn.

Dernier facteur, l'école elle même, qui flanche à tous les niveaux. L'institution qui ne tient plus son rôle d'autorité mais de profond laxisme. Les élèves rentrent dans les bahuts dans des tenues parfois invraisemblables, l'école qui accueille les gamins sans justificatif après plusieurs jours d'absence, moins d'encadrement, de personnel. Une école qui a supprimé la distance nécessaire entre le prof et l'élève, celui qui sait et celui qui apprend. Une école qui laisse passer au collège, puis au lycée, une quantité industrielle de gamins en classe supérieure sans qu'ils en aient le niveau. T'as 9 de moyenne et t'as déjà redoublé une fois? Ben tu peux aller au lycée alors, tu verras là bas, mais ça va être dur.
Comment s'étonner dès lors que les exigences au Brevet puis au Bac baissent?

Bravo à ceux qui ont eu le courage de tout lire, et interro écrite bientôt lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daveri
LEGO
LEGO
avatar

Dragon
Nombre de messages : 500
Age : 42
Localisation : metropolis
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: LE NIVEAU SCOLAIRE BAISSE -T- IL?   Ven 18 Juin 2010 - 12:13

Old Shatterhand a écrit:
Spoiler:
 

"idiocracy" excellent outil de travail, une belle satire, je m'en suis servi moi aussi avec les élèves. Cela étant le film est aussi très lourd sur pas mal de passages...

N'est-ce pas plutôt la République la grandeur de Rome, l'Empire c'était déjà le "déclin"... Wink

Bon allez j'ai assez discuté sur ce sujet, je vous laisse. Mais merci à tous pour cette discussion toujours passionnante. Very Happy

C'était un plaisir partagé, et je pense tout à fait honnêtement que c'est en confrontant nos différents points de vue que l'on avance.
Pour rendre un petit hommage à l'EDF et le match d'hier soir (désolé pour les non footeux!), c'est problablement ce qui a manqué majoritairement à Raymond Domenech: de la discussion dans un but constructif (avec les joueurs, avec la presse,...) et non pas se planquer dans un bunker et pratiquer la langue de bois.
Sur ce, merci pour la discussion également à Keran et aux autres, discussion qu'il aurait sans doute été sympa d'entretenir autour d'un bon repas ou d'un verre. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blobla
Séries Espace
Séries Espace
avatar

Dragon
Nombre de messages : 458
Age : 41
Localisation : France
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: LE NIVEAU SCOLAIRE BAISSE -T- IL?   Ven 18 Juin 2010 - 13:11

chameloon a écrit:
Tu ne parles pas dans ton premier post d'argent, mais de richesse...de même ma réponse parlait sous cet angle : l'argent en excès qui en devient un confort, pas l'argent minimum nécessaire pour vivre. Mais bon...

Ok pas de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AquariusVintage83
MEGO
MEGO
avatar

Chien
Nombre de messages : 257
Age : 35
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: LE NIVEAU SCOLAIRE BAISSE -T- IL?   Lun 21 Juin 2010 - 14:17

Je viens de passer du temps à lire chacun de vos posts.

J'ai trouvé ça très intéressant car travaillant dans le milieu universitaire, on se demande parfois d'où peuvent venir ces erreurs d'orthographe (c'est le problème principal qu'on contaste et à l'unif, on est plus là pour leur apprendre à écrire).


J'ai particulièrement adoré lire les anecdotes de Old Shatterhand. On sent la passion dans ce qu'il écrit et c'est super important pour faire passer une matière. Et je suis d'accord avec lui sur la progression.
J'ai un collègue qui a enseigné dans une école professionnelle. Il enseignait les math dans une section où les maths ne sont pas très appréciées des élèves. Et face à ces élèves démotivés, qui n'en avaient rien à foutre du cours et foutaient le bordel au cours, il a commencé à discuter avec les élèves pour savoir quelles étaient leurs passions et ce qu'ils aimaient. Et au final, il a pris énormément de temps pour adapté son cours aux sujets que les élèves affectionnent. C'est ainsi qu'il s'est retrouvé à expliquer les maths en prenant des exemples en rapport avec le tunning de voitures, etc...

Donc au final, on est passé d'une classe qui foutait le bordel et n'écoutait rien à une classe qui commence à s'intéresser. On est d'accord que ce qui devait être vu n'a pas pu être vu en entier, mais au moins ils ont vu quelque chose et se sont intéressés à quelque chose alors que d'autres profs passaient leur temps à leur mettre des punitions et à déprimer suite au comportement de certains élèves.

Un autre exemple personnel : Je me souviens que je détestais lire. Je n'avais pas supporté Tartufe, ça m'avait dégouté de la lecture. Et pourtant, maintenant je dévore des bouquins à la suite les uns des autres et ça pourquoi? Parce que quelqu'un a su attirer mon attention avec Le Seigneur Des Anneaux (avant que les films ne sortent), La Nuit Des Temps de Barjavel et le Parfum de Suskind. Donc voilà, je soutiens Old Shatterhand dans sa démarche. Je lis du Zola et du Camus alors que certains profs m'avaient dégoutés en me forçant à lire certaines oeuvres qui me paraissaient imbuvables à l'époque. Et il a fallu du temps avant que je m'intéresse à la lecture.


J'aurais une question pour ceux qui ont l'expérience là-dedans. Comment faites-vous pour gérer les classes turbulentes? Avez-vous des astuces?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE NIVEAU SCOLAIRE BAISSE -T- IL?   Lun 21 Juin 2010 - 14:47

pour les classes turbulentes il y a le taser lol!
pour l'orthographe et autres je pense que c'est passé en arrière-plan par rapport à d'autres choses au fur et à mesure des années, quand on voit que énormément d'élèves ont un niveau très faible en lecture à l'arrivée au collège, bon j'étais pas TOP non plu^^.
Après dans le milieu scolaire actuel je ne sais pas comment ça se passe mais après l'école on perd tout cela, surtout quand on tape beaucoup sur PC et que l'on a le correcteur d'orthographe, que beaucoup de termes sont anglais et je parle même pas des sms lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE NIVEAU SCOLAIRE BAISSE -T- IL?   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE NIVEAU SCOLAIRE BAISSE -T- IL?
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Leçon n°08 : 5 petits conseils pour prendre une photo [niveau facile]
» [Photoshop CS3]Signature DBZ [Niveau=Débutant]
» Précision sur l'appareil photographique [niveau moyen]
» [VENDU] [Baisse du prix] Rolex Submariner Lunette Verte
» [ASTUCE] Avoir un "niveau" sur son HD !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLLECT'ALL :: Le coin détente :: conversations diverses :: bla bla bla divers-
Sauter vers: